Tout commence au Panama : épisode 1/10 du podcast René de Obaldia ou l'étonnement d'être au monde

René de Obaldia, pris en photo aux Studios Harcourt
René de Obaldia, pris en photo aux Studios Harcourt ©AFP - inconnu
René de Obaldia, pris en photo aux Studios Harcourt ©AFP - inconnu
René de Obaldia, pris en photo aux Studios Harcourt ©AFP - inconnu
Publicité

Le poète et dramaturge René de Obaldia raconte comment en 2009, à 90 ans, il est monté sur la scène du Petit théâtre Hébertot pendant deux mois pour y raconter sa vie. Et quelle vie !

Le poète et dramaturge René de Obaldia raconte comment en 2009, à 90 ans, il est monté sur la scène du Petit théâtre Hébertot pendant deux mois pour y raconter sa vie. Et quelle vie ! Il en retrace la chronologie à partir de sa famille originaire du Pays Basque, arrivée au Panama par accident au 18ème siècle. Il raconte, avec moult détails et anecdotes, la rencontre fortuite de son père et de sa mère au cours d'un bal à Paris.

Lui-même est né en Chine, à Hong-Kong où son père était consul du Panama. Tout cela lui confère, dit-il, 'une étrangeté_', voire même 'quelques suspicions'_ vis-à-vis de lui-même. Ses parents se marient en 1909 puis partent pour le Panama, c'était une aventure extraordinaire pour sa mère. 'Je me sens quelque peu étranger à ma propre existence', dit-il. Il conclut l'entretien sur son style où l'humour permet une certaine 'distorsion' des situations classiques servant de points de départ de ses récits. Il ramène d'ailleurs ce type d'humour à ses origines espagnoles, les Français étant 'trop sérieux_'_ selon lui pour ce genre de dérision.

Publicité

L'équipe