Mike Stern et Didier Lockwood sur scène lors du festival Jazz à Vienne (juillet 2002).
Mike Stern et Didier Lockwood sur scène lors du festival Jazz à Vienne (juillet 2002).
 Mike Stern et Didier Lockwood sur scène lors du festival Jazz à Vienne (juillet 2002).  ©Getty - David Redfern
Mike Stern et Didier Lockwood sur scène lors du festival Jazz à Vienne (juillet 2002). ©Getty - David Redfern
Mike Stern et Didier Lockwood sur scène lors du festival Jazz à Vienne (juillet 2002). ©Getty - David Redfern
Publicité
Résumé

Hommage au violoniste et pédagogue disparu en février dernier et rediffusion de la série qu'A voix nue lui avait consacrée en 2007.

avec :

Didier Lockwood (violoniste de jazz français (Calais 1956 - Paris 2018 )).

En savoir plus

L'engagement de Didier Lockwood pour promouvoir notamment la pratique artistique auprès des jeunes générations, le conduit à intervenir bénévolement dans les établissements scolaires. Il y découvre un désert culturel engendré par le "stimulus commercial" de l'audiovisuel, la culture pub, le "vu à la télé".

Comme le disait Yehudi Menuhin, je crois que c'est la pratique artistique qui sera la dernière bouée de sauvetage de l'Humanité.

Publicité

Convaincu par la nécessité de rétablir les valeurs simples et constructrices que représente la découverte d'une passion, il concrétise l'enseignement de la sienne, la musique improvisée, en ouvrant, en 2001, le Centre des Musiques Didier Lockwood. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Véritable établissement pilote, le CMDL initie les jeunes à l'apprentissage des musiques classiques, improvisées, traditionnelles, tout en organisant des stages et Master classes rattachés à son département de formation professionnelle.

Par ailleurs, le projet Waltz club qui sort chez Universal Jazz en mars 2006 réunit les instruments phares du jazz à la française, le violon et l'accordéon dans l'esprit du hot club de France, et du jazz musette.

Cet enregistrement rend hommage à la valse en passant par Claude Debussy, Gus Wieser et Serge Gainsbourg. Les magnifiques arrangements de Dimitri Naïditch, suivis par 4 musiciens d'exception, qui ont tous joué avec Stéphane Grappelli : Didier Lockwood, Marcel Azzola, Martin Taylor et Jean-Philippe Viret, donnent à ce répertoire une élégance sophistiquée remarquable.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Liens

Site officiel

Le projet Waltz Club (sur le site officiel de Didier Lockwood).

Centre des Musiques Didier Lockwood à Dammarie-les-Lys.

Transmettre aujourd'hui la musique : Rapport de Didier Lockwood, remis en juin 2016 au gouvernement.

Discographie (Discogs)

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Coordination
Dominique Costa
Réalisation
Nathalie Salles
Réalisation
Annelise Signoret
Collaboration