Alain Krivine, alors sécrétaire général des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR), en 1968.
Alain Krivine, alors sécrétaire général des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR), en 1968.
Alain Krivine, alors sécrétaire général des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR), en 1968. ©AFP - .
Alain Krivine, alors sécrétaire général des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR), en 1968. ©AFP - .
Alain Krivine, alors sécrétaire général des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR), en 1968. ©AFP - .
Publicité
Résumé

Alain Krivine va découvrir avec mai 68 la force de la mobilisation de masse, la fièvre des affrontements de rue, l’exaltation du collectif mais aussi l’éloignement des étudiants politisés gauchistes et de la classe ouvrière communiste

avec :

Alain Krivine.

En savoir plus

La mobilisation pour la victoire et l’indépendance du Vietnam a été l’amorce de la mobilisation étudiante de mai 68 et une école de la manifestation et de l’activisme. Alain Krivine a été de ceux là au sein de la IVe internationale trotskiste et en rupture avec le parti communiste. Il va découvrir avec mai 68 la force de la mobilisation de masse, la fièvre des affrontements de rue, l’exaltation du collectif mais aussi l’éloignement des étudiants politisés gauchistes et de la classe ouvrière communiste. C’est le passage de relais entre deux générations de militants et deux cultures politiques. C’est l’entrée dans la famille enthousiaste et désordonnée du mouvement étudiant.

Une émission de Perrine Kervran, réalisée par Dominique Costa. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Publicité
Références

L'équipe

Sandrine Treiner
Production
Claire Poinsignon
Collaboration