Le secrétaire national du Parti Socialiste, Bertrand Delanoë, s'exprime le 18 mai 1985 au Club de la presse d'Europe 1 à Paris.
Le secrétaire national du Parti Socialiste, Bertrand Delanoë, s'exprime le 18 mai 1985 au Club de la presse d'Europe 1 à Paris. ©AFP - Pierre Verdy
Le secrétaire national du Parti Socialiste, Bertrand Delanoë, s'exprime le 18 mai 1985 au Club de la presse d'Europe 1 à Paris. ©AFP - Pierre Verdy
Le secrétaire national du Parti Socialiste, Bertrand Delanoë, s'exprime le 18 mai 1985 au Club de la presse d'Europe 1 à Paris. ©AFP - Pierre Verdy
Publicité

Où Bertrand Delanoë nous invite au « paradis » de l’enfance, en Tunisie. Un paradis néanmoins meurtri par les barbelés et la violence politique...

Avec

A l’origine du parcours et de l’engagement de Bertrand Delanoë, il y a une plage. Une plage ensoleillée mais aussi marquée par la ségrégation entre Français et Tunisiens... Une plage et une cité, Bizerte, où la fraternité n’a pas empêché le sang de couler, sous ses yeux, un jour de juillet 1961. 

C’est cette enfance, au sein d’une famille française « de droite », qu’évoque aujourd’hui Bertrand Delanoë. Mais c’est aussi un pays, dont les bouleversements se poursuivent encore à présent...

Publicité

L'équipe