Jean Pierre Chevenement en 2019 ©Getty - Eric Fougere-Corbis
Jean Pierre Chevenement en 2019 ©Getty - Eric Fougere-Corbis
Jean Pierre Chevenement en 2019 ©Getty - Eric Fougere-Corbis
Publicité
Résumé

Candidat à l’élection présidentielle de 2002, Jean-Pierre Chevènement veut faire " turbuler le système " des partis qu’il juge obsolète. Ce big bang dont il a rêvé sans succès, Emmanuel Macron l’a réalisé, quinze ans plus tard.

avec :

Jean-Pierre Chevènement (ancien ministre, président de la Fondation Res Publica).

En savoir plus

Plutôt qu’une " une espèce de retraite pas très glorieuse ", Jean-Pierre Chevènement préfère " mourir en combattant ". Il décide donc de se présenter à la présidentielle de 2002 et de défendre " un projet alternatif aux politiques néolibérales pratiquées par la droite et par la gauche ". Un temps crédité de 14% des intentions de vote, il ne recueille que 5,4% des voix le 21 avril 2002. Mais il récuse le " procès très injuste et faux " qui lui est fait d’avoir fait chuter Lionel Jospin, écarté du second tour par Jean-Marie Le Pen : " Il faut dire les choses, Jospin n’avait pas de vrai programme ". Ce dont il a rêvé, Emmanuel Macron l’a fait en 2017. " J’ai trouvé qu’il était assez fort ", reconnaît-il. Mais s’il " souhaite " la réussite de l’actuel président, il en doute car " il reste prisonnier d’une base sociale beaucoup trop étroite ". Au terme d’un demi-siècle d’engagement, l’Histoire l’a-t-elle déçu ? Non, " parce que l’Histoire est longue. Je pensais qu’un jour on me comprendrait, donc ça valait la peine ". 

Une série d’entretiens produite par Gérard Courtois, réalisée par Marie Plaçais. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Frédéric Cayrou et Martin Troadec.

Publicité

Pour en savoir plus

  • Le blog de Jean-Pierre Chevènement
  • Passion de la France, de Jean-Pierre Chevènement (Robert Laffont, Bouquins, 1532 p.). Choisis et présentés de façon thématique par l’auteur, ces extraits de la vingtaine de livres qu’il a publiés retracent ses idées-forces et son itinéraire intellectuel.
  • Discours de Vincennes, 9 septembre 2001, annonçant sa candidature à l’élection présidentielle.
Références

L'équipe

Gérard Courtois
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Sandrine Treiner
Coordination