Croquis de Mosco Levi Boucault
Croquis de Mosco Levi Boucault
Croquis de Mosco Levi Boucault - Piotr Barsony
Croquis de Mosco Levi Boucault - Piotr Barsony
Croquis de Mosco Levi Boucault - Piotr Barsony
Publicité
Résumé

La vie de Mosco Levi Boucault commence comme un roman d’aventure palpitant fait d’exil, de guerre, de pertes et de morts. Autant de raisons qui le pousseront sans aucun doute aux portes de l’Institut Des Hautes Études Cinématographiques.

avec :

Mosco Boucault (réalisateur).

En savoir plus

Avec Mosco Levi Boucault, tout peut débuter par une blague, parce que « les blagues c’est cosmopolite, c’est sans certitude, c’est une remise en question permanente de nos sociétés, c’est une façon de regarder la réalité qu’elle soit juive ou napolitaine », justifie-t-il. La sienne débute le 14 décembre 1946 à Sofia en Bulgarie soviétique d’après-guerre, pays dont il ne garde aucun souvenir à part quelques mots comme l’arrière-goût de quelque chose que l'on a su. Puis, c’est l’exil vers le tout nouvel état d’Israël. Une expérience cathartique, mouvementée et chaotique, du port de Haïfa au camp de réfugiés. Puis, c’est la crise de Suez en 1956 ; et la perte abyssale du père. Un véritable gouffre et une figure paternelle qu’il ne finira jamais de chercher, ses "rabbins" comme il les nomme.

Mosco, qui ne s’appelle que Levi, arrive en France à l’âge de dix ans, sa veuve de mère ayant souhaité rejoindre son frère installé à Reims avec sa femme dont il a épousé la religion. Un oncle désormais catholique leur demande de franciser leur nom, d’abandonner Levi pour Boucault. Un nouveau désastre qui le pousse néanmoins à faire des films. Faire des films pour récupérer son nom. Il passe par la pension où la radio lui ouvre le monde et des profs qu’il admire avant d’arriver à l’IDHEC, l’Institut Des Hautes Études Cinématographiques, où il rencontre ses maîtres, Goupil, Renoir et le comédien Desarthe. Il n’y sera pourtant jamais heureux.

Publicité

Une série d'entretiens proposée par Alain Lewkowicz. Réalisation : Guillaume Baldy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour en savoir plus

Filmographie

Souvenirs de la maison des morts de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoievski (1983)

George Jackson, les frères de Soledad (1983)

L'Empire des hommes (1984)

Des terroristes à la retraite (1985)

Douze Millions de Tokyo (1987)

Mémoires d'ex : Suicide au Comité central (1945-1953) (1990)

Mémoires d'ex : Du passé, faisons table rase (1956-1989) (1990)

Mémoires d'ex : Debout les damnés (1920-1940) (1990)

Ni travail, ni famille, ni patrie - Journal d'une brigade de guérilla urbaine. Toulouse 1942-1944 (1993)

Philadelphie, la fusillade de Mole Street (1998)

Un crime à Abidjan (1999)

Berlusconi, l'affaire Mondadori (2006)

Un corps sans vie de 19 ans (2008)

Roubaix commissariat central, affaires courantes (2009)

Ils étaient les Brigades rouges (2011)

Corleone, le parrain des parrains (2019)

Références

L'équipe

Alain Lewkowicz
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Sandrine Treiner
Coordination