Roland Castro
Roland Castro
Roland Castro ©AFP - Jean-Pierre Muller
Roland Castro ©AFP - Jean-Pierre Muller
Roland Castro ©AFP - Jean-Pierre Muller
Publicité
Résumé

Ancien élève des Beaux Arts, avant la grande réforme de 1968, l'architecte a construit toute sa formation contre les canons de l’académisme puis contre le fonctionnalisme des héritiers de Le Corbusier. Ce qui compte pour lui : retisser le lien social en modifiant les lieux d'habitation.

avec :

Roland Castro (architecte-urbaniste).

En savoir plus

Par Raphaël Bourgois. Réalisation : Guillaume Baldy. Attachée de production : Claire Poinsignon. A la technique : Hélène Langlois et Yves le Hors.

Architecture et militantisme se confondent dès le début chez Roland Castro.

Publicité

Entré aux Beaux-Arts au début des années 60, il découvre un enseignement sclérosé, au cours duquel les architectes n’apprennent pas à construire des logements mais passent leur temps à imaginer des villas. Le prix de Rome continue de peser sur la commande.

Il faudra donc "apprendre contre les maîtres". Cela donne lieu à une grande grève dont Roland Castro est l’un des meneurs en 1966, prémisse des événements de mai 68 qui vont bouleverser l’enseignement.

Il faut dire que l’homme a été à bonne école : militant révolutionnaire, il s’était rendu à Cuba en mai 61. Il en revient avec une obsession : ne pas être l’un de ces "architectes aristocrate", ne pas être "un chien de garde de la bourgeoisie".

Site officiel de son agence d'architecture.

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Collaboration
Béline Dolat
Coordination