Maxime Le Forestier
Maxime Le Forestier
Maxime Le Forestier - Magda Lates
Maxime Le Forestier - Magda Lates
Maxime Le Forestier - Magda Lates
Publicité
Résumé

Initié de bonne heure à la musique classique, Maxime Le forestier fait ses premiers pas en solo dans l’ombre de Brassens, son mentor. Retour sur une longue carrière faite de succès et de bémols, de rencontres déterminantes et de réinventions.

avec :

Maxime Le Forestier (Auteur-compositeur-interprète français).

En savoir plus

Depuis 45 ans, ses chansons aux mélodies élégantes, aux textes parfois engagés et toujours finement ourlés nous accompagnent et nous aident à mieux vivre. Mon Frère, San Francisco, Comme un arbre, Né quelque part, Ambalaba, Passer ma route, et bien d’autres encore.

Très jeune, ses sœurs, Anne et Catherine lui ouvrent la voie de la musique et de la chanson. Et dès ses débuts, les deux Georges, ses grands frères, Brassens et Moustaki, l’adoptent, bientôt rejoints par Serge Reggiani.

Publicité

Et puis sur sa route, il y a aussi bien sûr des musiciens, Patrice Caratini, Alain Le Douarin, Manu Galvin, et des hommes de plume qui enrichissent son univers poétique : Jean-Pierre Kernoa à qui l’on doit notamment Education sentimentale, La rouille, Fontenay-aux-roses ou encore Boris Bergman qui signe avec lui Chienne d’idée

Maxime Le Forestier nous reçoit chez lui, dans la campagne vendômoise où nous allons avoir le plaisir de partager un peu de sa route.

Dans ce premier épisode, il évoque son père dessinateur industriel, sa mère traductrice pour une société de doublage, sa formation classique - solfège et violon – entouré de ses sœurs aînées, Anne et Catherine, leur installation à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis après une enfance parisienne et le divorce de ses parents. 

Il revient aussi sur son éducation religieuse au Collège Fénelon Sainte-Marie, sa découverte de la guitare et de Brassens, son maître, à l’adolescence, ses influences musicales folk (de Bob Dylan à Joan Baez en passant par Peter, Paul and Mary) et enfin ses premiers pas sur scène à 15 ans Chez Louisette, une sorte de cabaret situé au cœur des Puces dans lequel il se produisait tous les week-ends aux côtés de sa sœur Catherine.

Liens

Biographie sur le site d’Universal Music.

Sa discographie complète sur le site Discogs.com.

La vie en musique de Maxime Le Forestier, à lire dans Télérama.

Maxime Le Forestier, invité de l’émission « Taratata » : Biographie et Lives.

Le jardin secret de Maxime Le Forestier. Emission « 30 millions d'amis », diffusée le 10 novembre 1979.

Georges Brassens et Maxime Le Forestier chez un luthier, dans l’émission présentée par Pierre Tchernia, Le petit dimanche illustré (12 octobre 1975). 

La fameuse « Maison bleue » accrochée à la colline. Sur le site Lost in the USA.

Maxime Le Forestier dans son studio
Maxime Le Forestier dans son studio
- Magda Lates
Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Coordination
Annelise Signoret
Collaboration
Rafik Zénine
Réalisation