© 2014 Talila. Tous droits réservés.
© 2014 Talila. Tous droits réservés.
© 2014 Talila. Tous droits réservés.
© 2014 Talila. Tous droits réservés.
© 2014 Talila. Tous droits réservés.
Publicité
Résumé

Il est incongru de consacrer un "A voix nue" à Talila : une chanteuse est toujours dans le nu de la voix. Nous irons de Krashnik-sur-Seine à sa jeunesse dans un mouvement sioniste socialiste ; du Nanterre des années Cohn-Bendit à sa carrière ancrée dans ce choix primordial : chanter en yiddish.

avec :

Talila.

En savoir plus

A l'été 1978, Talila chante au festival d'Avignon, dans le spectacle poético-musical d’Ève Griliquez, Chant profond juif, enregistré pour France Culture, comme le suivant, Chant du peuple juif assassiné.

Elle décide de chanter seule et donne son premier récital au Café d'Edgar (1979).

Publicité

Par Annette Wieviorka. Réalisation : Anne-Laure Chanel. Prise de son : Elodie Royer. Avec la collaboration d'Annelise Signoret.

Liens :

Portrait de Talila, par Alexandra Schwarzbrod (Libération 2010).

Site officiel de Talila.

Talila ou le temps des bonheurs, un portrait paru sur le site JewPop.

Site de la maison de la culture yiddish et de la Bibliothèque Medem.

Site de l’Institut Européen des Musiques Juives.

Site du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme.

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Coordination