Publicité
En savoir plus

Par Delphine Japhet. Réalisation : Anne-Pascale Desvignes. Prise de son : Laurent Lucas. Attachée d'émission : Claire Poinsignon.

4) Une nouvelle forme d'engagement

Publicité

Dans les années 90, Didier Daeninckx s’affranchit des codes du roman noir. Il quitte la « Série noire » et explore d’autres territoires littéraires (comme la nouvelle) et géographiques, comme l’ex-bloc soviétique ou encore la Nouvelle Calédonie. L’attention de l’écrivain s’attache alors au travestissement de la réalité et à l’amnésie orchestrée de l’histoire, auxquels s’ajoute le danger croissant de la montée du fascisme et de l’antisémitisme. Daeninckx adhère à « Ras l’front » et anime un temps le site « Aministia ». Imprimant son action au cœur de ses textes, il fait sienne une réplique d’un des personnages du Dernier guérillero : la « littérature est une arme chargée de futur ».

Références

L'équipe

Sandrine Treiner
Production
Claire Poinsignon
Collaboration