Le destin fabuleux de la reine Hatchepsout raconté par Christiane Desroches-Noblecourt : épisode 7/10 du podcast Christiane Desroches-Noblecourt, l'égyptologie en passion

Tête d'Hatchepsout, fragment d'une statue du temple funéraire de Deir el Bahari.
Tête d'Hatchepsout, fragment d'une statue du temple funéraire de Deir el Bahari. ©Getty - Werner Forman/Universal Images Group
Tête d'Hatchepsout, fragment d'une statue du temple funéraire de Deir el Bahari. ©Getty - Werner Forman/Universal Images Group
Tête d'Hatchepsout, fragment d'une statue du temple funéraire de Deir el Bahari. ©Getty - Werner Forman/Universal Images Group
Publicité

Pour ce septième entretien d'"A voix nue", Christiane Desroches-Noblecourt, nous conte l'histoire d'Hatchepsout, célèbre reine de l'Égypte pharaonique, à laquelle elle s'est particulièrement attachée.

Avec

Ce septième entretien en compagnie de Christiane Desroches-Noblecourt porte sur la reine Hatchepsout. Si elle s'est intéressée à Hatchepsout, c'est en tant que "personnage", "et par hasard, c'était une femme", tient-elle d'emblée à préciser. Elle fait partie de ces femmes qui "sont assez exceptionnelles dans la masse, elles sortent du niveau moyen, c'est sûr", mais en regardant l'histoire ancienne, il y a toujours eu des femmes qui ont marqué leur époque.

"La plus charmante, la plus délicieuse, la plus élégante", c'est celle qu'on a appelé Hatchepsout à sa naissance, ce qui signifie qu'elle avait un beau visage, nous raconte la célèbre égyptologue. Elle a reçu une éducation très érudite pour une princesse, préparée à la couronne, mariée à un demi-frère sûrement dégénéré et infirme. Elle a su s'imposer à la cour grâce à ses qualités, a pris le pouvoir au détriment d'un futur pharaon Thoutmosis III trop jeune et est devenue une grande pharaonne. Elle donne des détails de son règne comme ses réels dons d'architecte, son rôle de commanditaire pour de nombreux tombeaux et ses expéditions guerrières.

Publicité

Par Pascal Vernus, réalisation Christine Berlamont. Rediffusion de l'émission du 25/12/2007. Avec la collaboration de Lionel Quantin et d'Annelise Signoret.

LIENS

Biographie proposée par le site d’histoire, Hérodote.net.

Portrait et bibliographie sur le site de l’Institut français d’archéologie orientale, IFAO.

J'ai dû affronter une certaine misogynie, avouait Christiane Desroches-Noblecourt dans un entretien à L’Express publié le 01/07/2002.

Le sauvetage des monuments de Nubie par l’Unesco (1955-1968) : cet article de Chloé Maurel paru dans la revue Egypte-Monde arabe (2013) rappelle l’engagement de Christiane Desroches-Noblecourt pour la préservation de ces sites.

L'équipe