Boris Cyrulnik. Photo non datée  - © Archives privées Boris Cyrulnik
Boris Cyrulnik. Photo non datée - © Archives privées Boris Cyrulnik
Boris Cyrulnik. Photo non datée - © Archives privées Boris Cyrulnik
Publicité
Résumé

En retrouvant un cadre affectif plus sécurisant, Boris Cyrulnik peut enfin commencer à s’épanouir et à progresser dans les études. Les études de médecine le conduisent à étudier la psychiatrie, une discipline balbutiante à la fin des années 1960 où tout était à inventer.

avec :

Boris Cyrulnik (Neuropsychiatre et ethnologue).

En savoir plus

C’est au Lycée Jacques Decour à Paris que Boris Cyrulnik commence à s’épanouir intellectuellement et retrouve une stabilité affective chez sa tante Dora, où il reçoit parfois la visite de son oncle Jacques, ancien résistant et militant communiste qui l’a beaucoup marqué.

Au lycée j’étais fou de bonheur parce que j’avais des copains, apprendre à lire, à écrire, avait du sens. 

Publicité

Mon oncle Jacques, résistant, m’a redonné une dignité et je n’ai jamais pu lui dire. 

Animé par le besoin de comprendre la folie des Hommes, il décide à l’âge de 11 ans de devenir psychiatre. 

J’ai voulu devenir psychiatre à 11 ans, c’était complètement névrotique. Je vivais dans les rêves. 

Malgré des conditions matérielles précaires, il progresse dans les études et parvient à étudier la médecine et la psychiatrie, un domaine de recherche où tout est à inventer au début de ces années 1960.

J’ai appris la neurologie avec beaucoup de plaisir, mais ça n’expliquait pas la psychiatrie. (...) On ne prenait pas soin à cette époque des gens qui avaient des troubles psychiatriques, on les gardait. (...) J’ai connu les trente glorieuses de la psychiatrie où on repensait tout et c’était passionnant. 

Le progrès et la société moderne ne sont pas un facteur de protection psychologique. 

Une série d'entretiens produite par Antoine Beauchamp, réalisée par Luc-Jean Reynaud. Prise de son : Yann Fressy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

Bibliographie sélective

Références

L'équipe

Daphné Abgrall
Collaboration
Sandrine Treiner
Coordination