Jacqueline et Jean-Claude Grumberg en 1979
Jacqueline et Jean-Claude Grumberg en 1979
Jacqueline et Jean-Claude Grumberg en 1979 - Archives personnelles Jean-Claude Grumberg / Fonds Maurice Olender IMEC
Jacqueline et Jean-Claude Grumberg en 1979 - Archives personnelles Jean-Claude Grumberg / Fonds Maurice Olender IMEC
Jacqueline et Jean-Claude Grumberg en 1979 - Archives personnelles Jean-Claude Grumberg / Fonds Maurice Olender IMEC
Publicité
Résumé

En 1979, l’Atelier, pièce largement inspirée de la vie de sa mère dans l’immédiat après-guerre, est montée au Théâtre de l’Odéon. Jean-Claude Grumberg y interprète lui-même Léon, le patron. Un triomphe douloureux et paradoxal pour lui.

En savoir plus

En 1979, L’Atelier est montée au Théâtre de l’Odéon, dans une mise en scène de Maurice Bénichou, Jacques Rosner et lui-même. Elle raconte la vie d’un atelier de confection textile dans l’immédiat après-guerre, à Paris, entre 1945 et 1952. C’est aussi l’histoire du parcours du combattant de Simone, une couturière dont le mari a été déporté, et qui élève seule ses deux enfants - de l’attente et l’espoir d’un retour à la compréhension progressive qu’il ne reviendra pas. Un personnage inspiré de Suzanne, la mère de Jean-Claude Grumberg, pour une pièce qui arrache d’un même mouvement le rire et les larmes. « Cette pièce, ce n’est pas un tombeau, c’est la vie, malgré tout ». C’est un triomphe, public et critique, mais pour son auteur, le début d’une longue dépression.

"Le désir de tout dire tue toute création"

C’est parce qu’il a vu L’Atelier que François Truffaut demande à Jean-Claude Grumberg de l’aider à écrire les dialogues du personnage de Lucas, le metteur en scène de théâtre juif du Dernier métro. Il collabora à l’écriture de plus d’une trentaine de scénarios, dont ceux écrits pour Costa Gavras. En 2002, ils signaient ensemble le scénario de Amen, l’adaptation de la pièce Le vicaire de Roch Hochhuth, mettant en scène l’attitude de l’Eglise chrétienne face à la Shoah. L’écriture pour le cinéma, très différente du théâtre, est source d’une leçon retenue : la nécessité d’être bref.

Publicité

En 1990 est créée Zone libre, ou la vie d’une famille juive cachée en Corrèze, sous l’Occupation. Avec Dreyfus, Jean-Claude Grumberg avait écrit sur l’avant de la Shoah ; avec l’Atelier, sur l’après ; il racontait cette fois le « pendant ». Jean-Paul Roussillon y incarnait Maury, ce paysan bourru qui louait sa grange à une famille juive. Un personnage inspiré d’un homme que Grumberg avait connu enfant, au cours de vacances pour enfants de déportés, en Corrèze…

Générique

Une série d’entretiens proposée par Mathilde Wagman. Réalisation : Laurent Paulré. Prise de son : Elodie Royer. Chargée de programmes : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

DVD : L’Atelier et Rixe, Jean-Claude Grumberg (CNDP, 2012).

Revue « Théâtre aujourd’hui » Jean-Claude Grumberg, n° 14 (réseau Canopé, 2012).

Bibliographie sélective

Récit

Jacqueline Jacqueline (Ed. Seuil, 2021).

Pièces de théâtre

La plus précieuse des marchandises (Ed. Seuil, 2019).

Pleurnichard (Ed. Seuil, 2010).

Mon père, inventaire (Ed. Seuil, 2003).

Dreyfus ; l’Atelier ; Zone libre (Ed. Actes Sud, 2000).

Pièces pour enfants

Amorphe d’Ottenburg (Ed. Actes Sud-Papiers, hors collection, 1999).

Marie des grenouilles, Jean-Claude Grumberg et Sophie Jansem (Ed. Actes Sud Papiers, jeunesse, 2003).

Le Petit Chaperon Uf, Jean Claude Grumberg et Benjamin Bachelier (Ed. Actes Sud Papiers, jeunesse, 2005).