Didier Eribon avec Pierre Bourdieu, au rassemblement en faveur du Pacs, 1998
Didier Eribon avec Pierre Bourdieu, au rassemblement en faveur du Pacs, 1998
Didier Eribon avec Pierre Bourdieu, au rassemblement en faveur du Pacs, 1998 - Archives privées Didier Eribon
Didier Eribon avec Pierre Bourdieu, au rassemblement en faveur du Pacs, 1998 - Archives privées Didier Eribon
Didier Eribon avec Pierre Bourdieu, au rassemblement en faveur du Pacs, 1998 - Archives privées Didier Eribon
Publicité
Résumé

Conformément à son rêve, mais par une voie imprévue, Didier Eribon se met à participer à la vie intellectuelle française. C’est grâce à son activité de journaliste qu’il rencontre les auteurs qu’il admire, dont il devient l’ami.

avec :

Didier Eribon (Sociologue et philosophe, professeur invité à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Fellow de King's Colllege à Cambridge (Royaume-Uni)).

En savoir plus

Découverts pour la plupart dans l’effervescence de l’après-68, les philosophes et les auteurs chéris par Didier Eribon lui apportent, à la lecture, davantage qu’un plaisir intellectuel. C’est un plaisir à la limite du charnel ; ils l’éclairent sur ce qu’il est, sur sa place dans le monde social, l’émeuvent profondément. Parmi eux, deux occupent une place de premier plan : Pierre Bourdieu et Michel Foucault.

On peut se poser la question : pourquoi est-ce qu’on aime un auteur ? Qu’est-ce qui fait qu’on y reconnaît ses propres émotions, sa propre vie ? […] Je pourrais dire que Bourdieu m’a donné une grille d’analyse de ce que je suis comme enfant d’ouvrier, et Foucault m’a permis de me penser comme étant un déviant de l’ordre sexuel. 

Publicité

"Pourquoi est-ce qu’on aime un auteur ?"

Ces auteurs issus de la pensée critique, il se met à les fréquenter. D’abord dans un cadre professionnel – il mène des entretiens avec eux –, il finit par entrer dans leur sphère amicale. Et c’est grâce à leur aide, à leurs conseils réitérés et bienveillants, que Didier Eribon commence à s’acheminer, petit à petit, vers ce qui deviendra sa carrière universitaire.

Michel Foucault et Pierre Bourdieu m’ont marqué à tous les égards : par leurs œuvres, leurs personnalités, leurs efforts pour comprendre le monde social, leurs engagements politiques… Mais l’un des traits sur lesquels je voudrais insister, c’est leur générosité. Leur capacité à entrer dans vos problèmes et essayer de vous aider à les éliminer, du moins à les surmonter, à faire quelque chose des difficultés et des échecs. 

"Dire qu'on a des amis ne veut pas dire qu'on a des amis qui durent toute la vie."

Pour un transfuge de classe, c’est-à-dire pour quelqu’un qui a fui son monde d’origine, l’amitié, en quelque sorte, supplante le rôle classiquement attribué à la famille, tout en en déplaçant les enjeux. Les amis tissent entre eux des liens d’entraide, sur plusieurs générations.

Dans les écoles philosophiques de l’Antiquité, le professeur était aussi un guide dans l’existence, un directeur de conscience. Mais le jeune homme prend de l’âge et vient occuper le rôle du professeur. J’ai joué avec Édouard Louis le rôle que Foucault ou Bourdieu ont joué avec moi. 

Didier Eribon avec Édouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie, Paris, 2018
Didier Eribon avec Édouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie, Paris, 2018
- Archives privées Didier Eribon

L’amitié devient le lieu de l’écoute, du soutien, du conseil et, par surcroît, elle permet de se renforcer soi-même. Car le travail de création, artistique ou intellectuel, est traversé de découragements, d’abandons, de doutes, mais aussi d’attaques venues du monde extérieur. L’amitié, pour reprendre l’expression de Michel Foucault, est le « mode de vie » que Didier Eribon s’est choisi.

Remerciements à Aurélien Barnouin et Maxime Crosnier.

Une série d'entretiens proposée par Antoine Ravon, réalisée par Marie Plaçais. Prise de son: François Rivalan. Attachée de production: Daphné Abgrall. Coordination: Sandrine Treiner.

A venir

Retour à Reims, film d’archives de Jean-Gabriel Périot, adapté du livre éponyme de Didier Eribon, avec des extraits lus par Adèle Haenel.

Bibliographie sélective 

Références

L'équipe

Antoine Ravon
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Sandrine Treiner
Coordination