L'appel à la mer : épisode 6/5 du podcast Isabelle Autissier, l'appel du large

La navigatrice Isabelle Autissier prépare le BOC Challenge, course autour du monde en solitaire le 20 juillet 1990 en France.
La navigatrice Isabelle Autissier prépare le BOC Challenge, course autour du monde en solitaire le 20 juillet 1990 en France. ©Getty - Erik SAMPERS/Gamma-Rapho
La navigatrice Isabelle Autissier prépare le BOC Challenge, course autour du monde en solitaire le 20 juillet 1990 en France. ©Getty - Erik SAMPERS/Gamma-Rapho
La navigatrice Isabelle Autissier prépare le BOC Challenge, course autour du monde en solitaire le 20 juillet 1990 en France. ©Getty - Erik SAMPERS/Gamma-Rapho
Publicité

Avec ses quatre sœurs, la jeune Isabelle Autissier commence à naviguer en Bretagne sur le bateau familial. Elle apprend à calculer un cap et des courants, mais surtout à manœuvrer avec les sens...

Avec
  • Isabelle Autissier Navigatrice, Présidente de la branche française du World Wide Fund for Nature(WWF)

Rediffusion du 4 juin 2018

Quatre tours du monde en solitaire, au moins autant d'expéditions aux Kerguelen, au Groenland, en Géorgie du sud, ou en Antarctique : de ses balades sur le petit bateau familial avec son père et ses cinq sœurs, Isabelle Autissier a appris à se battre "avec" la mer, plutôt que "contre" elle.

Publicité

Les années 60, c'est l'émergence de la France dans le nautisme, ce qui va lui permettre de devenir à la fois le premier pays de fabrication de voiliers au monde mais aussi le terreau d'une génération de marins de course au large.

Ce n’est pas la mer qui l’a appelée, car la mer n’appelle pas. La mer attend qu’on s’invite, qu’on la chevauche quand on s’y sent prêt. 

Isabelle Autissier la découvre en Bretagne, sur le vaurien familial acheté par son père au Bazar de l’Hôtel de Ville ; puis dans les récits des jeunes Gérard Janichon et Jérôme Poncet embarqués sur leur voilier Damien, qui non seulement la font rêver mais lui donnent l’intuition que son rêve est réalisable. 

On navigue bien lorsqu'on lâche prise. Le lâcher prise à cet environnement, à cet élément, à soi-même aussi.

D’abord enseignante, puis chercheuse à l’Ifremer, Isabelle Autissier passera ses nuits dans un hangar de La Rochelle à construire, seule, son premier bateau…

Je ne peux pas avoir peur de la mer puisque lorsque je monte sur un bateau c'est comme vous lorsque vous rentrez à la maison, vous n'avez pas peur lorsque vous êtes chez vous.

Une série produite par Julie Gacon, réalisée par Jean-Christophe Francis. Coordination : Claire Poinsignon. Attachée de production : Daphné Abgrall. Avec la collaboration d'Anne-Lise Signoret.

LSD, La série documentaire
54 min

Pour aller plus loin

L'équipe