Portrait de Jean-Paul Cluzel en 2010
Portrait de Jean-Paul Cluzel en 2010 ©AFP - Bertrand Guay
Portrait de Jean-Paul Cluzel en 2010 ©AFP - Bertrand Guay
Portrait de Jean-Paul Cluzel en 2010 ©AFP - Bertrand Guay
Publicité

Parcours sans faute d’un élève surdoué, soutenu par ses maîtres. Jean-Paul Cluzel consacre sa jeunesse à l’étude, se forge une conscience politique et arrive premier au concours d’entrée de l’ENA après avoir fréquenté Sciences Po.

Avec
  • Jean-Paul Cluzel Chargé de cours à Sciences-Po, président du Conseil d’administration de l'Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC),

Jean-Paul Cluzel est à la fois l'incarnation idéale de l’énarque et une exception. De sa jeunesse en banlieue populaire à la tête de l'Opéra de Paris, Radio France ou la Réunion des Musées Nationaux : itinéraire d'un enfant de la République. 

Parcours sans faute d’un élève surdoué, soutenu par ses maîtres. Jean-Paul Cluzel consacre sa jeunesse à l’étude. Peu à peu, il déconstruit les schémas de son milieu social d’origine et découvre l’ostracisme social. Etre le meilleur de la classe ne suffit plus pour s’intégrer.

Publicité

Je n'étais pas convié aux fêtes, aux rallyes, organisés par mes camarades de Sciences-Po.

Après Sciences-Po, Jean-Paul Cluzel obtient une bourse pour aller étudier un an aux Etats-Unis et se prépare au concours de l'ENA. Il arrive premier au concours d’entrée. A l’ENA, il fait la connaissance de ceux qui resteront à vie, ses amis : Alain Juppé, Jérôme Clément, Louis Gallois.  

Une série produite par Béline Dolat, réalisée par Vincent Decque. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Arthur Dumond.

À réécouter : Brigitte Lefèvre (1/5)
29 min
29 min

L'équipe

Béline Dolat
Béline Dolat
Béline Dolat
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Sandrine Treiner
Coordination