Portrait de l'écrivain Amélie Nothomb, pris le 03 septembre 2002 à Boulogne Billancourt sur le plateau d'enregistrement de l'émission "Vol de nuit" sur TF1 ©AFP - Franck Fife
Portrait de l'écrivain Amélie Nothomb, pris le 03 septembre 2002 à Boulogne Billancourt sur le plateau d'enregistrement de l'émission "Vol de nuit" sur TF1 ©AFP - Franck Fife
Portrait de l'écrivain Amélie Nothomb, pris le 03 septembre 2002 à Boulogne Billancourt sur le plateau d'enregistrement de l'émission "Vol de nuit" sur TF1 ©AFP - Franck Fife
Publicité
Résumé

Amélie Nothomb a une passion pour la musique et le cinéma. C'est une grande lectrice. Elle n’a cessé de lire et relire l’oeuvre de Montherlant. Elle n’oubliera jamais les mots blessants de sa grand-mère sur son physique.

avec :

Amélie Nothomb (Écrivaine).

En savoir plus

Amélie Nothomb a une passion pour la musique et le cinéma. C'est une grande lectrice. Elle n’a cessé de lire et relire l’oeuvre de Montherlant. Elle n’oubliera jamais les mots blessants de sa grand-mère sur son physique. 

Elle a rencontré de nombreuses femmes semblables à celles décrites par Montherlant. On sépare son travail d’écrivain entre œuvres autobiographiques (Stupeurs et tremblements) et œuvres fictionnelles (Les Combustibles), sans qu’elle adhère à cette séparation.  

Publicité

Amélie Nothomb parle longuement d’une expérience amazonienne. Elle se dit excessive et ascétique. 

Les jeunes de filles" de Montherlant c'est le pire procès contre la féminité que l'on ait jamais écrit. C'est l'oeuvre d'un grand misogyne bien sûr mais qui connaît son sujet et qui dit en connaissance de cause toutes les horreurs qu'on peut dire sur la féminité et ce qu'il dit quoi qu'on en dise est vrai. Oui il y a moyen de dire ça sur les femmes, oui il y a des femmes comme ça, elles sont même extrêmement nombreuses. Quand je lisais ce livre et je l'ai lu plus de 100 fois, j'étais plongée dans un état de paranoïa profonde, j'étais à la fois possédée et épouvantée, je me disais sans cesse voilà ce je ne dois en aucun cas devenir. J'espère que j 'ai réussi à ne pas devenir l'une des nombreuses femmes abominables décrites dans "Les jeunes filles" de Montherlant. (...) Il n 'a rien inventé, ces monstres féminins existent... Amélie Nothomb

Pour aller plus loin