Frédéric dard célèbre le 36ème anniversaire de San Antonio à Bourgoin-Jallieu, sa ville natale. Photo : Armel Brucelle.
Frédéric dard célèbre le 36ème anniversaire de San Antonio à Bourgoin-Jallieu, sa ville natale. Photo : Armel Brucelle.  ©Getty
Frédéric dard célèbre le 36ème anniversaire de San Antonio à Bourgoin-Jallieu, sa ville natale. Photo : Armel Brucelle. ©Getty
Frédéric dard célèbre le 36ème anniversaire de San Antonio à Bourgoin-Jallieu, sa ville natale. Photo : Armel Brucelle. ©Getty
Publicité

Dans ce premier entretien mené par Jean-Louis Ézine en 1988, Frédéric Dard revient sur les lieux de son enfance. Malgré les difficultés économiques que traverse sa famille, ces années sont heureuses et marquées par une grand-mère qui lui donne "le goût de la lecture jusqu’à la folie".

Avec

Sur les pas de son enfance, Frédéric Dard nous emmène à Bourgoin-Jallieu, à Saint-Chef dans le Dauphiné puis à Lyon, ville de son adolescence. Il évoque la faillite de son père, artisan entrepreneur qui subit la crise des années 30 de plein fouet. Il parle de ce pays de ces jeunes années :

Un pays comme je les aime ou le passé affleure.

Publicité

L’affaire paternelle est mise en adjudication, et du grenier, il assiste à la vente :

Le premier grand choc de ma vie. Il y a une espèce de cruauté et le plus cruel de tout, c'est qu'il y a une espèce d'indifférence dans laquelle tout ça se déroule”. Il se lance alors un lance un défi : « Un jour, je reviendrai ici et je serai riche.

De ses parents, il garde un excellent souvenir :

Ils mettaient tant d'amour dans tous les moments de la journée que c'était un enchantement.

Mais c’est sa grand-mère paternelle qui marque le petit Frédéric, grâce à elle, il comprend que les mots “sont porteurs de merveilleux” :

Je lui ai voué un culte, c'était quelque chose de phénoménal, dans mon enfance et jusqu'à l'adolescence elle a masqué mes parents. Elle prenait le pas… Elle était une espèce de paravent, elle me fascinait. Je lui dois beaucoup, je lui dois une chose essentielle, c'est qu'elle m'a appris à lire. Elle m'a donné le goût de la lecture, mais jusqu'à la folie… 

Une série d’entretiens proposée par Jean-Louis Ezine, réalisée avec l'écrivain à partir d'entretiens de 1988. Réalisation : Marie-Andrée Armynot et Vanessa Nadjar. Attachées de production : Daphné Abgrall et Odile Joëssel. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

Bibliographie 

L'équipe