François Sarano, épaule contre nageoire avec Lady Mystery
François Sarano, épaule contre nageoire avec Lady Mystery - Pascal Kabeh/Galatée films
François Sarano, épaule contre nageoire avec Lady Mystery - Pascal Kabeh/Galatée films
François Sarano, épaule contre nageoire avec Lady Mystery - Pascal Kabeh/Galatée films
Publicité

Les années passées à bord de la Calypso s’arrêtent brutalement en 1997 avec la mort de Cousteau. François Sarano perd un compagnon de route et de cœur et se trouve pris dans la tourmente de sa succession...

Avec

Pour François Sarano, la disparition de Jacques-Yves Cousteau est un moment très douloureux. Il perd un compagnon de route et de cœur.  « La mer et l’écologie, plus jamais ! » pense-t-il. Avec son épouse Véronique, il part en voyage, se prend de passion pour la Libye, pays sur lequel ils écrivent un livre.

Mais la mer va vite le rattraper par l’intermédiaire du cinéaste Jacques Perrin qui, en 2003, lui propose de rejoindre son équipe pour son film «  Océans ». A ses côtés, François Sarano a le sentiment de redécouvrir la mer : avec Cousteau, c’était l’exploration de l’océan, avec Jacques Perrin c’est le ressenti, la contemplation, une approche sensorielle et poétique. " Jacques Perrin nous demande de saisir l'âme de ces créatures avec lesquelles on plonge.  La baleine quand elle danse, c'est 50 tonnes d'élégance et de délicatesse ! " s'émerveille François Sarano. Le film n'est pas un commentaire scientifique, c'est un portrait sensible de l'océan, où s'exprime une palette d'émotions : " c'est la maman morse qui prend son nouveau né et qui le serre avec ses deux pattes sur sa poitrine. C'est toute la tendresse du monde qui est exprimée là... "

Publicité

En parallèle, François Sarano participe avec l’équipe d’« Océans » au programme international de recherche Census of marine life consacré au recensement de la vie marine. Aux 240 000 espèces déjà décrites sur des millions d’inconnues, 6000 espèces ont pu être ajoutées. Malgré tout, l’océan reste encore un immense inconnu pour nous.

Générique

Une série d'entretiens proposée par Céline du Chéné. Réalisation : Laurent Paulré. Prise de son : Célestin Navaro. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

LSD, La série documentaire
54 min

Pour en savoir plus

L’association de François et Véronique Sarano

« Océans » de Jacques Perrin

Cachalots, une histoire de famille, documentaire de René Heuzey, François Sarano et Guillaume Vincent

Le site du cinéaste et photographe Stéphane Granzotto

Bibliographie

Au nom des requins de François Sarano (Ed. Actes Sud, 2022).

Sauvons l’océan, les 10 actions pour (ré)agir de Véronique et François Sarano. Préface d’Isabelle Autissier (Ed. Rustica, 2020).

François Sarano. Réconcilier les hommes avec la vie sauvage de Coralie Schaub. Préface de Pierre Rabhi (Ed. Actes Sud,  2020).

Mina, la petite fille qui marchait sur l’eau mais qui ne pouvait pas nager  texte : François Sarano. Illustration : Marion Sarano (Ed. Gap. 2019).

Le retour de Moby Dick. Ou ce que les cachalots nous enseignent sur les océans et les hommes de François Sarano (Ed. Actes Sud, 2017).

Rencontres sauvages. Réflexion sur 40 ans d’observations sous-marines de François Sarano (Editions Gap, 2011).

L'équipe