L’ombre de la Grande guerre : épisode 1/5 du podcast Stéphane Audoin-Rouzeau, d’une guerre à l’autre

Stéphane Audoin-Rouzeau en 1978
Stéphane Audoin-Rouzeau en 1978 - Archives privées Stéphane Audoin-Rouzeau
Stéphane Audoin-Rouzeau en 1978 - Archives privées Stéphane Audoin-Rouzeau
Stéphane Audoin-Rouzeau en 1978 - Archives privées Stéphane Audoin-Rouzeau
Publicité

Stéphane Audoin-Rouzeau est le petit-fils d’anciens combattants de la guerre de 14. Ses deux grands-pères sont revenus, mais marqués à vie, dans leur chair et dans leur esprit, par ce qu’ils vécurent dans les tranchées. Il était donc peut-être écrit que Stéphane se consacrerait à cette histoire.

Avec

Dans Quelle histoire. Un récit de filiation (Seuil), l'histoire personnelle de Stéphane Audoin-Rouzeau s'inscrit dans la grande Histoire, à travers la guerre de 14-18. Son travail d'historien a été « surdéterminé », par son histoire familiale, ses deux grands-pères, Max (côté maternel) et Robert (côté paternel) sont tous deux partis à la guerre et revenus, mais marqués à vie… Pour autant, le destin de sa famille n'a pas été aussi tragique que dans certains foyers « où le deuil s'était imposé massivement », souligne l'historien.

Stéphane Audoin-Rouzeau appartient à la troisième génération après la grande guerre, qui s'est interrogée à partir des années 80 comme bon nombre d'historiens, de cinéastes, d'écrivains ou de dessinateurs : « c'est la troisième génération qui pose des questions car la première génération a subi et la seconde s'est tue. »

Publicité

Le déni de la guerre

La guerre était partout dans l’enfance de Philippe, son père né en 1924, si bien qu’il a voulu l’effacer, notamment en s’engageant dans le mouvement surréaliste, qui fut une révélation et auquel il consacra une grande partie de sa vie. C'est un mouvement qui s'est construit « sur la négation de la guerre » explique Stéphane Audoin-Rouzeau, et ajoute « mon père n'a pas su comprendre la guerre de son propre père », cette incompréhension « était à la racine d'une faille chez mon père qui l'a emportée. »

Quel rôle jouèrent les femmes dans la famille de Stéphane Audoin-Rouzeau ? Il a ajouté un chapitre dans l’édition poche de son récit de filiation : « hélas, comme souvent dans l'Histoire des femmes, les archives étaient quantitativement bien moindres que celles laissées par les hommes. Là où je pouvais écrire un livre du côté des hommes, je pouvais écrire un chapitre sur les femmes. » Durant ses recherches, il observe « que les femmes n'avaient pas compris ces hommes revenus de la guerre. » Subsiste un sentiment d'incompréhension qui se transmet de génération en génération : « ma mère n'a jamais compris que mon père n'avait jamais compris la guerre de son propre père... »

Générique

Une série d’entretiens proposée par Caroline Broué. Réalisation : Guillaume Baldy. Prise de son : Loïc Duros. Chargée de programmes : Daphné Abgrall. Coordination : Florian Delorme.

Pour aller plus loin

Le site du Centre de recherches de l'Historial de la Grande Guerre

Le site du CRID 14-18, collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 14-18

Le site de l’International Society for First World War Studies

La guerre transmise. Anamosa, revue Sensibilités, n°10 coordonné par Stéphane Audoin-Rouzeau et Emmanuel Saint-Fuscien.

Stéphane Audoin-Rouzeau & Thierry Fabre (2008). Combattre. La pensée de midi, 26, 14-21.

Stéphane Audoin-Rouzeau. « La Grande Guerre, le deuil interminable », Le Débat, 1999/2 (n° 104), p. 117-130.

Bibliographie sélective

Une initiation : Rwanda (1994-2016), publié au Seuil en 2017.

Quelle Histoire : un récit de filiation (1914-2014), suivi d'un texte inédit Du côté des femmes, (Ed. Seuil Points-Histoire, 2015).

Encyclopédie de la Grande Guerre 1914 - 1918, collectif sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau et Jean-Jacques Becker (Ed. Bayard, 2014).

L’Enfant de l’ennemi (1914-1918), (Ed. Flammarion, 2009. Réédition en poche en 2013).

Les armes et la chair. Trois objets de mort en 1914-1918 (Ed. Armand Colin, 2009).

Combattre : une anthropologie historique de la guerre moderne (xixe – xxie siècle) publié au Seuil en 2008.

14-18, retrouver la Guerre, en collaboration avec Annette Becker (Ed. Gallimard, 2000. Réédition en poche, en 2003).

L'équipe