Portrait de la sociologue Irène Théry
Portrait de la sociologue Irène Théry
Portrait de la sociologue Irène Théry - Archives privées Irène Théry
Portrait de la sociologue Irène Théry - Archives privées Irène Théry
Portrait de la sociologue Irène Théry - Archives privées Irène Théry
Publicité
Résumé

Dans ce second épisode d'A voix nue consacré à Irène Théry, il sera question d’un tournant sociologique, de la crise de la famille, du changement des règles du jeu dictant les relations entre les sexes, de démariage et de la recherche du bonheur selon le philosophe Stanley Cavell.

En savoir plus

Agrégée de Lettres en 1975, Irène Théry enseigne le français en collège jusqu’en 1985, préparant parallèlement une thèse en sociologie du droit qu’elle soutiendra en 1984, sur l’usage judiciaire du critère d’intérêt de l’enfant dans les procédures de divorce. Une possibilité d'explorer ce qui lui échappait : "Je n'allais pas chercher des confirmations de mes convictions. Je pouvais observer le changement des normes en action et pas simplement tel qu'on vient le raconter au sociologue en lui donnant des opinions." Ainsi se forme-t-elle au droit et à l’enquête sociologique tout en élevant avec son époux Michel Théry, spécialiste de droit du travail, futur Délégué à l’insertion des jeunes en difficulté, quatre enfants et beaux-enfants. Ses enquêtes ont d’abord pour lieu privilégié la scène judiciaire où peut s’observer avec la plus grande netteté le changement des normes et des valeurs en cours concernant les liens familiaux, qu’ils soient de couple ou de filiation.

L'émergence de la famille recomposée

Cet intérêt pour la famille ne va pas de soi : celle-ci était alors, en quelque sorte, le point aveugle du féminisme. Pourtant se développe au même moment, dans la foulée des grandes lois de modernisation du code Napoléon de 1804 et de la loi majeure pour l’émancipation des femmes que fut la loi Veil de 1975, un véritable bouleversement des mœurs : baisse de la fécondité, montée de la cohabitation juvénile, du divorce, des familles naturelles, monoparentales et recomposées.

Publicité

Beaucoup y voient une « crise de la famille », alimentée par un individualisme débridé. Irène Théry en désaccord avec la thèse de « l’individualisation » alors dominante, y voit surtout " une nouvelle donne, un changement des règles du jeu dont le moteur majeur est l’égalité des sexes" , amenant à la récession du modèle matrimonial et hiérarchique hérité de 1804. Ses travaux aboutiront à un premier grand ouvrage, Le Démariage, en 1993, dont la question, ouverte, du lien entre démariage et égalité des sexes trouvera une réponse féconde lors de la publication de l’ouvrage du philosophe américain Stanley Cavell, A la recherche du bonheur. Hollywood et la comédie du remariage, mettant en lumière le nouvel idéal conjugal du « couple duo » et du mariage-conversation, à la lumière des comédies hollywoodiennes du remariage.

Générique

Une série d’entretiens proposée par Alexandre Breton. Réalisation : Guillaume Baldy. Prise de son : Claude Niort. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

Les publications d'Irène Théry dans La Revue d'en face

Famille, sexes et genres dans le Code civil : de Napoléon à aujourd'hui. Par Irène Théry. AOC, le 11 mai 2021.

Roussel Louis. La cohabitation juvénile en France. In: Population , 33ᵉ année, n°1, 1978. pp. 15-42.

« Les beaux-enfants. Remariages et recompositions familiales ». Par Irène Théry et Marie-Noëlle Mathis. Revue Dialogue, 1987.

Articles publiés par Irène Théry

Bibliographie

Du divorce et des enfants, en coll. avec Odile Bourguignon et Jean-Louis Rallu (Ed. PUF-INED, 1985).

La famille, la loi, l’Etat, de la révolution au Code civil dir. Irène Théry et Christian Biet (Ed. L’Imprimerie Nationale/Centre Georges Pompidou, 1989).

Le Démariage (Ed. Odile Jacob, 1993).

Les Recompositions familiales aujourd'hui, direction d'ouvrage collectif (Ed. Nathan, 1993).

Quels repères pour les familles recomposées? Une approche pluridisciplinaire internationale, direction d'ouvrage collectif (Ed. LGDJ, coll. Droit et Société, 1995).

Recomposer une famille, des rôles et des sentiments (Ed. Textuel, 1995).

« Malaise dans la filiation », direction d’un numéro spécial de revue Esprit, décembre 1996.

Couple, filiation et parenté aujourd'hui, rapport à la ministre de l’Emploi et de la Solidarité et au garde des Sceaux, ministre de la Justice (Ed. Odile Jacob/la documentation française, 1998).

« L’un et l’autre sexe », direction d’un numéro double spécial de revue Esprit, mars-avril 2000.

La Distinction de Sexe, Une nouvelle approche de l’égalité (Ed. Odile Jacob, 2007).

« L’itinéraire philosophique de Vincent Descombes », direction d’un numéro spécial de revue Esprit, juin 2006.

Ce que le genre fait aux personnes, dir. Irène Théry & Pascale Bonnemère (Ed. de l’EHESS, 2008).

« La filiation saisie par la biomédecine », direction d’un numéro double spécial de revue Esprit, mars-avril 2009.

Des humains comme les autres, bioéthique, anonymat et genre du don (Ed. de l’EHESS, 2010).

Mariage de même sexe et filiation, direction d’ouvrage collectif (Ed. de l’EHESS, 2013).

Filiation, origines, parentalité, le droit face aux nouvelles valeurs de responsabilité générationnelle, rapport à la ministre de la Famille, en coll. avec A. M. Leroyer (Ed. Odile Jacob, 2014).

Mariage et filiation pour tous, une métamorphose inachevée (Ed. Seuil, 2016).

Filmographie

La Sociologue et l’Ourson, documentaire Mathias Théry & Etienne Chaillou, 2016.