Renaud Van Ruymbeke, en juin 2019, à Paris, France.
Renaud Van Ruymbeke, en juin 2019, à Paris, France.
Renaud Van Ruymbeke, en juin 2019, à Paris, France. ©AFP - Joël Sajet
Renaud Van Ruymbeke, en juin 2019, à Paris, France. ©AFP - Joël Sajet
Renaud Van Ruymbeke, en juin 2019, à Paris, France. ©AFP - Joël Sajet
Publicité
Résumé

Dans ce dernier épisode Renaud Van Ruymbeke explique l'évolution considérable ces 40 dernières années dans l'instruction des affaires notamment politico-financières.

avec :

Renaud Van Ruymbeke (Magistrat au pôle financier du Tribunal de Paris).

En savoir plus

Le juge ce n'est pas un shérif, il ne juge pas, il est le garant des libertés individuelles.

Après s’être heurté aux Parquets au début de sa carrière, Renaud Van Ruymbeke a constaté une grande évolution dans la liberté de manœuvre des juges d’instruction, quel que soit le justiciable, y compris les responsables politiques.

C’est une révolution. La donne a complétement changé, aujourd’hui les magistrats sont libres de mener leurs enquêtes. Mais cela signifie prendre un risque pour sa carrière et s’en prendre plein la figure ! 

Publicité

Aujourd’hui, malgré des progrès en Europe, rien n’est réglé, dit-il, dans "le monde sans loi" des paradis fiscaux et bancaires à travers le monde. Au soir de sa carrière, le magistrat constate par ailleurs que la justice se heurte à un nouvel adversaire : le tribunal médiatique et les jugements à l’emporte-pièce de l’opinion. C’est à travers le dossier Jérôme Kerviel que le juge Van Ruymbeke a constaté l’ampleur du phénomène. Après son enquête accablante contre le jeune trader, il y a eu un procès et une condamnation claire. Mais les médias l’ont absous, le présentant comme un lampiste payant pour le grand capital.

Le juge Van Ruymbeke a passé quarante années dans son cabinet d’instruction a ausculter les dessous de notre société. Un lieu où le juge, dit-il, n’est pas là pour juger mais pour dialoguer avec les justiciables au service d’une part de vérité.

La porte de mon cabinet d’instruction est toujours ouverte. C’est un lieu de dialogue…

Une série d’entretiens proposée par Eric Lemasson, réalisée par Angélique Tibau. Prise de son : Yann Fressy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

Renaud Van Ruymbeke et la passion du piano, Les productions du moment, 2018.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Eric Lemasson
Production
Daphné Abgrall
Collaboration
Sandrine Treiner
Coordination