Philippe Mangeot en 1986.
Philippe Mangeot en 1986.
Philippe Mangeot en 1986.  - Archives privées Mangeot
Philippe Mangeot en 1986. - Archives privées Mangeot
Philippe Mangeot en 1986. - Archives privées Mangeot
Publicité
Résumé

"En 1997, il a fallu refermer les tombeaux".

avec :

Philippe Mangeot (Enseignant, ancien président d'Act Up).

En savoir plus

Philippe Mangeot est le vétéran de plusieurs guerres. D’abord celle que son corps a menée contre le sida depuis 1986. 

Contaminé dans un moment où cette maladie est une condamnation à mort, Philippe Mangeot se bat aussi et surtout pour la reconnaissance et les droits des séropositifs, au sein de l’association Act Up. 

Publicité

Une expérience dont il s’est servi pour collaborer à l’écriture du film 120 BPM, de Robin Campillo.

C’est dans le militantisme inventé à Act Up, que Philippe Mangeot apprend ce qu’il appellera « l’intelligence collective », une intelligence qu’il convoque dans tous ses engagements. 

Aujourd’hui enseignant en classe préparatoire, il programme, depuis 2017, un Observatoire des passions modernes qui a lieu une fois par mois au centre Georges Pompidou. Le jeune vétéran a encore bien des batailles à mener.

Bande annonce du film de Robin Campillo, 120 battements par minute, dont Philippe Mangeot a co-signé le scénario   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

LIENS

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Coordination