Christophe André et Matthieu Ricard, à Brive en 2019
Christophe André et Matthieu Ricard, à Brive en 2019 - Archives personnelles de Christophe André
Christophe André et Matthieu Ricard, à Brive en 2019 - Archives personnelles de Christophe André
Christophe André et Matthieu Ricard, à Brive en 2019 - Archives personnelles de Christophe André
Publicité

Dans les années 90, au sein de l'hôpital Saint-Anne, Christophe André et son ami psychiatre Patrick Légeron mettent en place des séances de groupes pour des patients souffrant de phobies sociales. En 2004 Christophe André introduit des séances de méditation laïque comme outil d'accompagnement.

Avec

Christophe André est psychiatre à l'hôpital Saint-Anne à Paris, où il soigne des patients atteints pour la plupart de troubles émotionnels (liés au stress, à l'anxiété, à la dépression).

Pendant longtemps la psychiatrie prêtait beaucoup d'attention aux patients qui perturbaient l'ordre social.  On enfermait les gens qui mettaient trop la pagaille dans la rue. On les enfermait derrière de grands murs, on fermait à double tour et on mettait des médecins à l'intérieur. Ça s'appelait l'asile psychiatrique. Christophe André

Publicité

Depuis une vingtaine d'années, il est l'auteur de nombreux livres qui traitent de l'estime de soi, du bonheur, de la sagesse ; mais aussi des méthodes qu'il emploie au sein de son service (la méditation ou la psychologie positive).

A l'époque avec Patrick Légeron, on s'intéressait à des patients souffrant de phobies sociales, un peu délaissés par la psychiatrie traditionnelle. On a commencé à mettre au point des thérapies de groupes, qui consistaient à apprendre aux patients, selon le principe de l'affrontement, c'est à dire l'exposition progressive de ce qui nous fait peur, à parler devant le regard des autres. (...) 

On réinjecte de toutes petites doses de peur jusqu'à ce que le patient les supporte et on passe à la dose suivante. Petit à petit, on voit ces gens renaître, sortir de leur isolement. Christophe André

Ces livres rencontrent un très large succès et valent à Christophe André d'être devenu une des figures de cette littérature du bien-être qui remplit les rayons des librairies. 

Lorsque mon ami est mort en 1987, je me suis réfugié dans un monastère bénédictin et là j'ai découvert la vie contemplative. J'ai découvert les effets apaisants de s'agenouiller, de se poser, laisser simplement son esprit dans une pure attitude contemplative. Christophe André

Dans la méditation on apprend au patient à porter son attention à l'instant présent et à ne pas être sans arrêt dans le futur ou dans le passé. Porter son attention sur son corps car le corps ne vit pas dans l'avenir ni dans le passé, il est dans le présent. Christophe André

Le souffle c'est la porte d'entrée dans les pratiques méditatives car il est plus facile de poser notre attention sur une cible mouvante qu'une cible immobile. Christophe André

Une série d'entretiens produite par Xavier de La Porte, réalisée par Assia Khalid. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Yann Fressy. 

En savoir plus : La tendresse
5 min

Pour en savoir plus

Rencontres

  • Samedi 21 mars 2020, méditation : journée d'approfondissement à Rennes.
  • Mercredi 29 avril 2020, méditation : journée d'initiation à Paris.
  • Jeudi 2 avril 2020, méditation : conférence à Bordeaux

Première diffusion le 5 avril 2017