Jean-Michel Jarre en 2017 à New York (assistant à la remise de la médaille Stephen Hawking) ©AFP - John Angelillo
Jean-Michel Jarre en 2017 à New York (assistant à la remise de la médaille Stephen Hawking) ©AFP - John Angelillo
Jean-Michel Jarre en 2017 à New York (assistant à la remise de la médaille Stephen Hawking) ©AFP - John Angelillo
Publicité
Résumé

Le monde entier connait Jean-Michel Jarre pour ses concerts géants et son attachement aux synthétiseurs. On sait moins qu’il vécut d’abord de ses paroles : "Les mots bleus" de Christophe, "Où sont les femmes ?" de Patrick Juvet, c’est lui… et que la peinture tient une part majeure dans sa vie.

avec :

Jean-Michel Jarre (Compositeur français de musique électronique).

En savoir plus

Dans son appartement près du Théâtre des Champs-Elysées où il nous reçoit, Jean-Michel Jarre décrit la grande toile qui nous observe à côté. Le portrait de deux enfants adolescents, réunis par un lien du sang, comme toujours chez Zhang Xiaogang. 

dans ce dernier entretien, le musicien parle d’abord d’arts plastiques. S’il a un temps hésité entre peinture et musique, Jean-Michel Jarre n’a jamais cessé de regarder les toiles d’Yves Tanguy ou de Pierre Soulages. 

Publicité

Quand en juillet 1983 il met en vente un disque unique Musique pour supermarché, c’est parce que l’idée lui a été suggérée par de jeunes peintres. Et quand il trouve le titre de son premier album Oxygène, c’est parce qu’il l’emprunte à la peinture de Michel Granger. Celui-ci réalisera par la suite plusieurs œuvres pour les disques de Jarre : Equinoxe ou En attendant Cousteau avec toujours en commun ce thème de la planète et du rapport à la nature.

Jean-Michel Jarre évoque aussi sa carrière de parolier, principalement avec Christophe et Patrick Juvet (il y eut aussi Françoise Hardy, Gérard Lenorman). 

C’est avec l’interprète des Mots bleus et de Paradis perdus que collaboration se prolonge jusqu’en 2016 avec Les Vestiges du chaos

Enfin le cinéma, territoire paternel par excellence, apparaît en filigrane, dans sa vie personnelle comme dans l’unique expérience d’une bande originale : celle des Granges brûlées

Extrait final : Diva avec Laurie Anderson. Jean-Michel Jarre album Zoolook (Disques Dreyfus 1984).

Jean-Michel Jarre Chicago mai 2017 - Laser Harp

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

LIENS

Site officiel de Jean-Michel Jarre

Jean-Michel Jarre, maître mondial du synthétiseur XXL : portrait publié par le site d’actualités Agoravox

Fan blog dédié à Jean-Michel Jarre 

Aerozone : fan-club français de Jean-Michel Jarre

Le voyage de Jean-Michel Jarre : à voir sur le site de Native Instruments

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production
Claire Poinsignon
Coordination
Annelise Signoret
Collaboration