Publicité
En savoir plus
Pierre Grimblat avec ses parents Salomé et Benjamin, vers 1930
Pierre Grimblat avec ses parents Salomé et Benjamin, vers 1930

Par Alain Kruger. réalisation : Luc-Jean Reynaud. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Avant de devenir à la fin du vingtième siècle le Hamster jovial de la production télévisuelle européenne (plus de 600 films et séries : L’Instit , Navarro , le Tuteur , Série Noire (dont un Godard), Pierre Grimblat a commencé petit Pierrot, rue Saint Maur, porteur de valises pour la résistance, vacher sur les plateaux d’Auvergne, poète « Autodidarque » publié chez Léo Scheer, producteur de musique pour Jacques Canetti, animateur de radio, directeur du bureau des idées chez Publicis. Il a fait tourner Eddy Constantine, Bernadette Laffont, sur un scénario coécrit par son ami François Truffaut et une musique de Michel Legrand. Tout jeune homme, il ressemblait à Charles Trenet, ça lui a sauvé la vie.

Publicité

1/ Enfant de la rue Saint Maur et condamné à mort