Stéphane Bou et Rachel Ertel
Stéphane Bou et Rachel Ertel - Véronique Lamendour
Stéphane Bou et Rachel Ertel - Véronique Lamendour
Stéphane Bou et Rachel Ertel - Véronique Lamendour
Publicité

Née en 1939 à Slonim, à l’époque la Pologne, elle s’installe en France en 1948, où elle vit d’abord dans un foyer qui accueille les rescapés Juifs d’Europe centrale. C’est dans ce lieu, qu'est né son attachement viscéral au yiddish, puis son besoin impérieux de transmettre la langue assassinée.

Par Stéphane Bou. Réalisation : Véronique Lamendour. Prise de son : Yann Fressy.

Rachel Ertel dit ne rien se souvenir de ses premières années, en Sibérie où elle est déportée avec sa famille, en Pologne où elle revient en 1946. Elle évoque "le fantôme de la petite fille" qu'elle était.

Publicité

Mais comment se raconte-t-elle néanmoins ses neuf premières années – 1939-1948 – qui correspondent aux neuf années les plus terribles de l’histoire juive ? Comment raconte-t-elle ensemble l’histoire de sa famille et celle des Juifs pendant ces années ?

Rachel Ertel sur le site de la Maison de la culture yiddish.

L'équipe