Toutes premières fois ! : épisode 3/5 du podcast Martine Monteil

Martine Monteil en 1994
Martine Monteil en 1994 ©Getty - Frédéric Reglain /Gamma-Rapho
Martine Monteil en 1994 ©Getty - Frédéric Reglain /Gamma-Rapho
Martine Monteil en 1994 ©Getty - Frédéric Reglain /Gamma-Rapho
Publicité

Commissaire de police connue et reconnue, première femme à diriger les plus grandes brigades centrales parisiennes, Martine Monteil a terminé préfète en ayant dirigé la direction centrale de la police judiciaire, une carrière de femme flic exceptionnelle.

Avec
  • Martine Monteil Haute fonctionnaire française. Première femme à diriger les brigades des stupéfiants et du proxénétisme, ainsi que la brigade de répression du banditisme, la brigade criminelle et la PJ1 et termine sa carrière au poste de préfet.

Au quai des Orfèvres sur l’île de la Cité à Paris, Martine Monteil va devenir la première femme commissaire à diriger tour à tour les plus grandes brigades centrales de la capitale. 

D’abord aux stupéfiants, puis à la brigade de répression du banditisme, puis à celle du proxénétisme.

Publicité

En février 1996, elle prend la direction de la brigade criminelle, située au fameux numéro 36 du quai des Orfèvres. Là, elle hérite d’une affaire de cinq meurtres de jeunes femmes.

A voir

L'équipe