Nadine Trintignant, tournage du film 'Défense de savoir' (1973)
Nadine Trintignant, tournage du film 'Défense de savoir' (1973)
Nadine Trintignant, tournage du film 'Défense de savoir' (1973) - Archives privées Nadine Trintignant
Nadine Trintignant, tournage du film 'Défense de savoir' (1973) - Archives privées Nadine Trintignant
Nadine Trintignant, tournage du film 'Défense de savoir' (1973) - Archives privées Nadine Trintignant
Publicité
Résumé

Nadine Trintignant écrit et met en scène son premier long métrage Mon amour, mon amour en 1967 avec Jean-Louis Trintignant. Elle va réaliser une dizaine de longs métrages pour le cinéma et autant pour la télévision. Parallèlement, elle va publier, dès la fin des années 90, une dizaine de romans.

avec :

Nadine Trintignant (Réalisatrice scénariste et écrivaine française).

En savoir plus

L’idée de devenir metteur en scène trotte dans la tête de Nadine Trintignant depuis le début de sa carrière de monteuse. Nadine écrit et met en scène son premier long métrage Mon amour, mon amour en 1967 avec Jean-Louis Trintignant, Valérie Lagrange et Annie Fargue. Une histoire d’amour. Ce premier film ira à Cannes, en sélection officielle.

Nadine va réaliser une dizaine de longs métrages pour le cinéma et autant pour la télévision. Elle écrira tous ses films. Parmi ses longs-métrages pour le cinéma, après la mort de sa fille Pauline, Nadine écrit et réalise Ça n’arrive qu’aux autres qui raconte la perte de son enfant. Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni incarnent le couple. "Catherine Deneuve est merveilleuse. Elle m’a beaucoup donné... Quant à Marcello, il était un être à part, intelligent, tendre. Après le film, il venait chez nous avec sa Grappa, qu’il avait toujours dans sa poche, du saucisson et du fromage et on mangeait dans le jardin. Marcello était très amoureux de Catherine et nous, on s’aimait beaucoup".

Publicité

Deux ans plus tard, Nadine Trintignant co-écrit avec Alain Corneau Défense de savoir, un polar politique avec Michel Bouquet. Nadine ne va plus s’arrêter d’écrire et de réaliser des films. Elle va diriger les comédiens les plus célèbres : "J’aime beaucoup les acteurs et j’ai eu beaucoup de chance, j’écrivais en pensant à des acteurs précis et j’ai eu la chance que, toujours, ils me disent oui". Elle va mettre en scène sa fille Marie dans Fugueuses (en 1995), dans Victoire où la douleur des femmes à la télévision ou encore dans Colette le dernier film de Marie, morte sous les coups de son compagnon un peu avant la fin du tournage (été 2003).

Parallèlement à sa vie de cinéaste, Nadine va publier, dès la fin des années 90, une dizaine de romans. Des fictions et des romans autobiographiques. Sur Marie, son frère Christian, atteint de la maladie d’Alzheimer, sur Marie, sur sa mère.

À lire aussi : Jean-Louis Trintignant : "Je crois beaucoup plus à la personnalité du metteur en scène qu'à l'histoire"

Générique

Par Léa Schlesinger. Réalisation : Peire Legras. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Alexandre Abergel. Coordination : Sandrine Treiner.

Bibliographie sélective

Ton chapeau au vestiaire, récit (Ed. Fayard, 1997).

Ma fille, Marie (Ed. Fayard, 2004).

J'ai été jeune un jour (Ed. Fayard, 2006).

La voilette de ma mère, récit (Ed. Fayard, 2014).

C'est pour la vie ou pour un moment ? (Ed. Bouquins, 2021).

Filmographie sélective

Documentaire

Marie Trintignant, tes rêves brisés, Arte 2022

Fictions

Mon amour, mon amour, avec Jean-Louis Trintignant, Valérie Lagrange, Michel Piccoli, Annie Fargue, Marie Trintignant (1967)

Le Voleur de crimes , avec Jean-Louis Trintignant, Robert Hossein, Bernadette Lafont (1969)

Ça n'arrive qu'aux autres, avec Catherine Deneuve, Marcello Mastroianni, Serge Marquand (1971)

Le Voyage de noces, avec Jean-Louis Trintignant, Stefania Sandrelli,François Marthouret, Nathalie Bye, Serge Marquant (1975)

Défense de savoir, avec Jean-Louis Trintignant, Michel Bouquet, Bernadette Lafont, Marie Trintignant (1976)

Fugueuses, avec Marie Trintignant, Irène Jacob (1995)

Colette, avec Marie Trintignant, Wladimir Yordanoff, Lambert Wilson (2003)

TV

Premier voyage, scénario d’Henriette Jelinek, avec Marie Trintignant, Vincent Trintignant-Corneau, Richard Berry, Patrick Chesnais, Lucienne Hamon (1980)

Rêveuse Jeunesse, avec Marie Trintignant, Chiara Mastroianni, Emmanuel Salinger (1994)

Victoire, ou la Douleur des femmes, téléfilm avec Marie Trintignant, Marina Vlady, Sergio Castellitto (2000)