Bernard Moninot, "Chambre d'Echo n°9", 2017 (Graphite et acrylique sur papier et collage de fils d'or et mica, 55 x 75 cm)
Bernard Moninot, "Chambre d'Echo n°9", 2017 (Graphite et acrylique sur papier et collage de fils d'or et mica, 55 x 75 cm)
Bernard Moninot, "Chambre d'Echo n°9", 2017 (Graphite et acrylique sur papier et collage de fils d'or et mica, 55 x 75 cm) - © Bernard Moninot / ADAGP Paris (2022)
Bernard Moninot, "Chambre d'Echo n°9", 2017 (Graphite et acrylique sur papier et collage de fils d'or et mica, 55 x 75 cm) - © Bernard Moninot / ADAGP Paris (2022)
Bernard Moninot, "Chambre d'Echo n°9", 2017 (Graphite et acrylique sur papier et collage de fils d'or et mica, 55 x 75 cm) - © Bernard Moninot / ADAGP Paris (2022)
Publicité
Résumé

L'artiste présente ses œuvres dans le cadre de l'exposition monographique "Le dessin élargi" jusqu'au 12 juin à la Fondation Maeght.

avec :

Bernard Moninot (Plasticien).

En savoir plus

L'exposition "Bernard Moninot - Le dessin élargi" est à découvrir jusqu'au 12 juin à la Fondation Maeght, à Saint-Paul de Vence. C’est pour l'artiste un retour à la Fondation Maeght après une grande exposition personnelle en 1979. Le dessin élargi, expression empruntée à l’écrivain Jean-Christophe Bailly, désigne chez Moninot un dessin démultiplié, par d’autres moyens que la plume ou le crayon. Chez lui, le dessin sort de la feuille pour recouvrir des murs, remplir des pièces entières. L’exposition à la Fondation Maeght présente sept installations majeures créées ces dix dernières années (Antichambre , Ensecrètement , Lumière fossile , Objets de silence , Chambre d’écho , Point de rosée et Mémoire du Vent) ainsi que des œuvres réalisées in situ.

Qu'il reste à l'échelle d'une feuille de papier ou d'une huile, ou qu'il s'aventure sur la totalité d'un mur ou du volume d'une salle, le dessin reste le fil conducteur de l'œuvre ; la dextérité technique, souvent virtuose, faisant place, au fil des années, à l'aléatoire de phénomènes extérieurs, moins maîtrisables, tels la lumière, l'ombre, le vent...
Mais au-delà de ces divers éléments, la matière première de l’œuvre est faite d'espace et de temps et plus encore de mémoire, parfois de secrets, ainsi que le montrent, de manière poétique, jamais narcissique, les installations les plus autobiographiques. Olivier Dellavalde, commissaire de l’exposition

Publicité
Bernard Moninot, "Horizon V", 1997 (10 Acrylique et encre sur papier préparé avec bleu improbable, 31 x 43 x 2,5 cm)
Bernard Moninot, "Horizon V", 1997 (10 Acrylique et encre sur papier préparé avec bleu improbable, 31 x 43 x 2,5 cm)
- © Bernard Moninot / ADAGP Paris (2022)

Présentation de l'exposition :

Dans les années 1980, Bernard Moninot redéfinit son travail en intégrant aux dimensions spatiales traditionnellement liées au dessin, une recherche expérimentale où l’artiste explore les possibilités qu’offrent certains phénomènes, comme l’ombre, pour produire des formes visibles du temps. Il renonce à l’idée de maîtrise et son travail s’oriente alors vers les phénomènes naturels : lumière, ombre, vent, ondes sonores… L’atelier devient observatoire puis laboratoire.

À partir de 2005, Bernard Moninot réalise des œuvres aux enjeux plus complexes. Il combine trois notions qui constituent un programme artistique : le hasard, l’inconscient et l’intuition. Ses installations deviennent de plus en plus autobiographiques. Elles sont accompagnées de dessins préparatoires mais aussi d’autres plus autonomes réalisés simultanément d’après les installations. Le processus créatif est le sujet principal lié au développement du temps. Dans ses agendas, l’artiste consigne des petits événements, « une manière plus légère de faire entrer le temps de la vie dans mon travail », nous dit-il.

Autres expositions :

  • "Un toucher aérien" de Bernard Moninot et Bernard Noël au Musée Départemental des Hautes-Alpes de Gap jusqu'au 18 septembre 2022 ;

Récentes publications :

  • Monographie Bernard Moninot. Le dessin élargi (textes de Catherine Millet et Jean-Luc Nancy) aux éditions In Fine
  • Un toucher aérien, Bernard Noël / Bernard Moninot (57 dessins et textes échangés quotidiennement au printemps 2020 entre le poète et l’artiste) aux éditions Artgo & cie
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Production déléguée
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation