En Floride, Hicham Berrada explore la formation et la survie des coraux

Hicham Berrada
Hicham Berrada ©AFP - Stéphane de Sakutin
Hicham Berrada ©AFP - Stéphane de Sakutin
Hicham Berrada ©AFP - Stéphane de Sakutin
Publicité

Rencontre avec la plasticien Hicham Berrada dans le cadre de sa résidence à la Villa Albertine, à Miami.

Avec
  • Hicham Berrada artiste

Des nouvelles du secteur culturel en régions et à l’international grâce à nos correspondants à l’étranger et à celles et ceux qui créent la vie culturelle à l’endroit où ils sont.

Chaque vendredi, des nouvelles des artistes en résidence à la Villa Albertine, aux Etats-Unis.

Publicité

Aujourd'hui, Arnaud Laporte s'entretient avec l’artiste plasticien Hicham Berrada, actuellement en résidence à Miami, afin d'évoquer avec lui le projet de recherche qu'il mène sur les récifs coralliens. Avec l’aide de spécialistes, l’artiste ambitionne de mener des recherches exploratoires sur ces organismes, notamment sur le processus qui les structure et organise leurs composants.
Pour mener à bien son exploration, Hicham Berrada a posé ses valises au large de Miami, là où les coraux sont d'autant plus fascinants par leur capacité à survivre dans un environnement urbain dense et pollué. De quoi s’interroger sur les mesures de restauration et de reconstruction des récifs coralliens, et de rencontrer pour ce faire les différents acteurs (les chercheurs et les organisations locales de protection) qui y contribuent :

"Une forme d'aide biologique à la survie se développe alors que nous essayons pragmatiquement d'adapter les coraux à un environnement que nous avons changé mais que nous ne pouvons pas contrôler. Les coraux étaient autrefois considérés uniquement comme une ressource, comme des créatures sauvages autonomes, mais il y a eu un changement de paradigme avec le développement d'une forme de soin du monde naturel que je trouve extrêmement intéressante et que j'aimerais explorer au cours de cette résidence " explique Hicham Berrada sur le site de la Villa Albertine.

Formé aux Beaux-Arts de Paris et au Fresnoy, Hicham Berrada crée aussi bien des vidéos et des installations que des performances. A la croisée de l'intuition et de la connaissance, de la science et de la poésie, son processus créatif emprunte notamment à la méthode scientifique d’expérimentation pour interroger la matière et son évolution. Ces dernières années, son travail s’est axé autour de la morphogenèse, soit l'étude de la façon dont les formes apparaissent en biologie. En témoigne sa série de sculptures « Augures mathématiques », qui combinent des algorithmes générés par la morphogenèse, pour créer des hybrides numériques. Dans le cadre de la Villa Albertine, son questionnement autour de la morphogenèse trouve ainsi son prolongement naturel dans l'exploration du corail.

L'équipe