"Imitation of life", un film de Douglas Sirk (1959)
"Imitation of life", un film de Douglas Sirk (1959)
"Imitation of life", un film de Douglas Sirk (1959) - Ciné Sorbonne
"Imitation of life", un film de Douglas Sirk (1959) - Ciné Sorbonne
"Imitation of life", un film de Douglas Sirk (1959) - Ciné Sorbonne
Publicité
Résumé

Chaque soir dans Affaires culturelles à 19h50, une parole d'artiste pour un conseil culturel. Pour ce rendez-vous qui durera le temps du confinement, le critique et cinéaste Jean-Louis Comolli partage avec nous ses inspirations culturelles du moment.

avec :

Jean-Louis Comolli (cinéaste et critique).

En savoir plus

Chaque soir dans Affaires culturelles à 19h50, une parole d'artiste pour un conseil culturel. Pour ce rendez-vous qui durera le temps du confinement, le cinéaste, critique et théoricien Jean-Louis Comolli partage certaines de ses inspirations et occupations culturelles du moment au micro d'Arnaud Laporte.

Chez Jean-Louis Comolli, pratique et théorie sont les pendants d’un même engagement cinéphilique. Au premier plan de ses batailles, que celles-ci soient menées avec une caméra ou une plume et du papier, on retrouve le documentaire, genre dont il a fait son bastion.

Publicité

Les conseils culturels de Jean-Louis Comolli

Cinéma

  • Les films du réalisateur allemand Douglas Sirk Par exemple, Imitation of Life, disponible en DVD et Blu-Ray.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Eblouissant par la droiture, la force, la simplicité. Les comédiens ne sont jamais pervers. Des drames très forts, très émouvants, qui touchent à la filiation, à la relation aux adultes, des sujets qui parlent à tout le monde. Revoir ces films dans la période actuelle fait un bien fou.  
Jean-Louis Comolli

Littérature

Que tous les hommes généreux, les seigneurs vertueux et glorieux le sachent, le but de ce livre exquis et passionnant est d'instruire. Ce que l'on y raconte forme l'esprit, ce que l'on y comprend le fortifie. Il s'adresse aux Grands de ce monde. On y apprendra l'éloquence, on y recueillera la chronique des premiers rois du monde, on y suivra de nobles récits. Écoutez-les !
Vous y découvrirez comment déjouer les ruses en lisant sur les visages. Vous vous divertirez et vous vous réjouirez. Vous chasserez le souci qui dure et tout malheur qu'endure l'homme aux troubles du temps livré.

Pendant dix siècles, les civilisations arabes étaient absolument majeures, et on le voit dans ces comptes. Cette nouvelle traduction est magnifique et beaucoup plus complète que les autres traductions car elle inclut les poèmes. Tout ce qu'on apprend sur le monde arabe de l'époque est stupéfiant, notamment ce qui concerne les relations entre hommes et femmes. Dans beaucoup des contes, les femmes ont le pouvoir. A relire d'urgence !  
Jean-Louis Comolli

Bas la place y’a personne n’est pas un récit d’enfance comme les autres. Il s’ouvre sur cette phrase : « Je suis née sous une petite table. » Dès lors le lecteur, saisi par la puissance et la singularité de cette prose légère et envoûtante, s’attache à cette petite fille abandonnée qui a trouvé là un refuge et une façon qui n’appartient qu’à elle d’appréhender le monde. Le lieu où l’on eut les premières alertes de la vie devient nous-mêmes, écrit Dolores Prato.

Un livre magnifique, écrit sur plusieurs années, du point de vue de la petite fille qu'était l'autrice. Magiquement, elle retrouve ce ton de cette petite fille perdue dans le passé et les événements.  
Jean-Louis Comolli

Pour aller plus loin :
Jean-Louis Comolli revient sur son parcours personnel et son procédé créatif au micro d'Arnaud Laporte dans Affaires culturelles. Une émission disponible en réécoute ci-dessous :

Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Hugo Altmayer
Collaboration
Marie Sorbier
Production déléguée
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation