Festival de musique « Soundstorm »
Festival de musique « Soundstorm »
Festival de musique « Soundstorm » - collectif « MDLBeast »
Festival de musique « Soundstorm » - collectif « MDLBeast »
Festival de musique « Soundstorm » - collectif « MDLBeast »
Publicité
Résumé

Interdits par le pouvoir pendant des décennies, les concerts sont autorisés depuis 2017 en Arabie saoudite. Etat des lieux du secteur culturel et du divertissement saoudien en compagnie de Lucile Wassermann notre correspondante au Moyen-Orient.

avec :

Lucile Wassermann (journaliste).

En savoir plus

Affaire à Suivre. Chaque lundi, des nouvelles du secteur culturel à l’international en compagnie d’un envoyé spécial de Radio France.

Aujourd’hui en compagnie de notre correspondante Lucile Wassermann qui nous parle de musique et de fêtes dans l'un des pays les plus conservateurs au monde, l'Arabie saoudite. Le Royaume est en pleine mutation depuis quelques années, et le secteur du divertissement bouge beaucoup sur place. La musique a longtemps été un tabou dans le Royaume saoudien. Les concerts y ont été interdits, du début des années 1990 à 2016-2017 car l'Arabie saoudite applique le wahhabisme, un islam rigoriste. Or, dans ce courant radical de l'islam, la musique est très critiquée, car elle détournerait les croyants de leur foi. Résultat : pendant des décennies, il était effectivement interdit de jouer en public dans le pays. Néanmoins, la police religieuse a perdu beaucoup de pouvoir ces dernières années, à mesure que la population, elle, s'est vu octroyer de nouvelles libertés et notamment celle d'organiser des concerts, depuis 2017.
Lucile Vassermann, est partie à la rencontre des artistes et de la jeunesse de Riyad ...

Publicité
Festival de musique « Soundstorm » // DJs à Riyad
Festival de musique « Soundstorm » // DJs à Riyad
- Collectif « MDLBeast » // Lucile Wassermann
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Production déléguée
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation