Œuvre tirée de l'exposition "Oral Text" visible à la Fondation d'entreprise Pernod Ricard. - Fondation Pernod Ricard
Œuvre tirée de l'exposition "Oral Text" visible à la Fondation d'entreprise Pernod Ricard. - Fondation Pernod Ricard
Œuvre tirée de l'exposition "Oral Text" visible à la Fondation d'entreprise Pernod Ricard. - Fondation Pernod Ricard
Publicité
Résumé

Les formes "conférence" sont de plus en plus fréquentes dans les arts plastiques comme dans le spectacle vivant. Christian Alandete, commissaire d'exposition, nous explique pourquoi la parole se matérialise dans les œuvres d'art depuis les années 2000.

avec :

Christian Alandete (Directeur artistique de l’Institut Giacometti, il est également chargé des relations avec les artistes contemporains).

En savoir plus

Comme chacun sait, la conférence est un moyen d’échange qui mobilise un participant qualifié sur un sujet et un auditoire susceptible d’adhérer ou non à ce discours. Néanmoins, au cours des années 2000, nombre d’artistes français ont utilisé la conférence comme une matière artistique pour la création de leurs œuvres. Pour en savoir plus à ce sujet, Marie Sorbier s’est entretenue avec Christian Alandete, commissaire de l’exposition Oral Texte visible à la fondation d’entreprise Pernod Ricard.

Les mots s’envolent

Phénomène assez récent, comment peut-on expliquer cette progressive transmutation d’œuvres matérielles en conférences immatérielles dans l’art contemporain ?

Publicité

« Dans les années 2000, nombre d’écrivains qui étaient invités dans les écoles d’art interrogeait le rapport au discours, en se demandant qui a le droit de parler et sur quoi. Beaucoup d’artistes décident alors de parler pour faire œuvre et mobilisent de nombreux savoir extérieurs à l’art, comme la linguistique, les mathématiques et les sciences. » Christian Alandete

En parallèle de cela, la médiation culturelle a pris une importance certaine dans l’art contemporain. Alors, faut-il voir en ces prises de paroles artistiques une façon de faire soi-même la médiation de son propre travail ?

« Je ne crois pas, car l’idée n’est pas de faire la médiation de son travail mais d’en montrer une étape. Aussi, l’œuvre n’est plus objet, l’art contemporain remet en question l’objet comme forme d’art et se concentre sur l’œuvre comme une création d’un moment d’échange entre un artiste et son public. » Christian Alandete

En cela, l’importance croissante des conférences artistiques se rapproche beaucoup du spectacle vivant. Pourtant, des distinctions persistent :

« Ça se rapproche du spectacle vivant mais ça s’en distingue par l’économie de moyens. On n’est pas du tout dans le spectaculaire. L’idée est d’utiliser un micro, un PowerPoint, des éléments très rudimentaires du discours, afin de les détourner et produire quelque chose de singulier. » Christian Alandete

6 min

Voyage dans la langue

Pour autant, la présence du public fait elle partie intégrante des œuvres produites aux yeux des artistes ?

« Oui car l’on s’adresse directement au public. Et ces œuvres ne se produisent que dans un moment donné, ce qui va par ailleurs poser la question de la sauvegarde de ces œuvres : comment rendre compte après les conférences ? » Christian Alandete

Notre langage, utilisé de manière artistique ou non, reste un apprentissage non-naturel. C’est ce qu’essaie de montrer l’exposition Oral Texte par le biais d’une traversée dans la langue grâce à la matérialisation de cette dernière par les artistes :

« La première pièce que l’on voit ou entend est celle de Camille Llobet, une retranscription par un adulte soprano des babillements d’un enfant, qui nous amène à nous demander si un adulte peut apprendre un langage venant avant le langage articulé. En contrepoint se trouve une œuvre de Zhana Ivanova qui est un collage de bruits d’ASMR formant une sorte de langue universelle composée de bruits de bouche. » Christian Alandete

À lire aussi : Bienvenue dans l'ASMR
2 min

L'exposition Oral Texte est à retrouver à la fondation Pernod Ricard jusqu'au 23 juillet 2022.