Fondation Thalie - Crédits : DR
Fondation Thalie - Crédits : DR
Fondation Thalie - Crédits : DR
Publicité
Résumé

La Fondation Thalie à Bruxelles s’implique auprès des artistes, Nathalie Guiot, curatrice, éditrice et fondatrice de la fondation est au micro de Marie Sorbier pour expliquer les enjeux et les engagements de cette fondation.

avec :

Marie Sorbier (Rédactrice en chef de I/O et productrice d'Affaire en cours sur France Culture).

En savoir plus

La Fondation Thalie est un projet philanthropique engagé au profit de la création contemporaine favorisant plus particulièrement l’accueil des artistes émergents. Le projet est né d’une inspiration tirée d’un milieu familial propice à la créativité, à l’engagement des artistes, au décloisonnement des disciplines. En 2008, après un parcours dans le journalisme et l’édition, Nathalie Guiot a eu envie d’écrire un livre qui racontait ses premières aventures dans le monde de l’art contemporain. Elle s’est intéressée à ce qui conduisait  à acheter des œuvres d’artistes émergents et vivants ; elle a ainsi publié "Collectionneurs, les VIP de l’art contemporain. "Il y a dans ce livre un personnage aux traits de Candide qui part à la rencontre de grands collectionneurs comme Antoine de Galbert avec la Maison Rouge, de passionnés d’art brut comme Jean Chatelus. 

J'ai commencé à construire une collection comme cela en 2008. Et au fur à mesure de cette collection, je me suis aperçu que finalement, ce qui comptait pour moi, c'était de pouvoir écrire, produire et d'être vraiment en contact et d’accompagner ces artistes.

Publicité

L'Association est devenue une fondation, un projet philanthropique engagé comme un fond de dotation.

Au fil de ces projets hors les murs, avec des expositions, des plateformes de performances, une collection, Nathalie Guiot décide en 2018 que ce projet devait être rassemblé dans un lieu, une maison qui incarnerait le projet : la Fondation Thalie.

La Fondation Thalie est une véritable maison à Bruxelles, chaleureuse, avec plusieurs espaces, une bibliothèque ouverte, une terrasse, un lieu d’exposition, une salle prête à accueillir des évènements et des résidences d'auteurs. C’est une maison néo moderniste construite dans les années 30 par l’architecte Jean Hendrichx, disciple de Van de Velde, figure iconique à Bruxelles. 

Nathalie Guiot souhaitait accueillir ce projet en valorisant l’interdisciplinarité : inviter des artistes mais aussi des auteurs en résidence et faire un travail de découverte sur les écritures contemporaines, avec un engagement sur les arts visuels, sur la cuisine. L’atelier d’une artiste italienne qui occupait les lieux jouxte la maison entièrement rénovée qui aujourd’hui accueille trois à quatre expositions par an outre la résidence et de la programmation pluridisciplinaire. 

L’exposition qui se déroule en ce moment traduit les engagements de la Fondation Thalie : la place des femmes dans l’Histoire de l’Art et l’Art en général, la défense des savoirs faires, l’intelligence de la main, la question du geste, de la plasticité du langage et enfin, les questions écologiques. Cette dernière question fait l’objet d’une programmation particulière avec «  Parole de créateurs face à l’urgence écologique » ; elle allie à la fois le regard de l’artiste et du scientifique pour créer de nouveaux récits et mener des actions. Ces rencontres ont lieu une fois par mois et La Fondation forme le projet d’en tirer un livre en 2022.

À l'issue de ce confinement, on s'est tous retrouvés dans un état de sidération. J'ai eu envie de rassembler des artistes que j'aimais et créer une revue qui s'appelle Traversée. Le premier numéro de cette revue rassemble des femmes que j'aime. Qu'est ce que c'était pour elle d’être confinée? Par définition, quand on est artiste, on est naturellement confinés, puisque ce n'est pas dans le bruit du monde qu'on peut créer. Ce premier numéro est une sorte d’enseignement pour retrouver le silence et pour trouver une dynamique de créativité.

La maison d’édition a été créée et se nomme  "Ishtar", déesse mésopotamienne de l’amour et de la guerre. Le second numéro de Traversée sort aujourd’hui et aborde la question "Comment vivrons-nous en 2050 ? " Cette revue éclectique et hybride, combine à la fois les sciences humaines, la poésie et les arts visuels. Cela rejoint les soirées de poésie organisées par la Fondation Thalie pendant le confinement ; soirées dont Nathalie Guiot a publié les textes dans la revue Equinoxe. 

8 min
55 min