Avec le Dictionnaire des francophones, les brassages de la langue française entre les différents pays francophones deviennent accessible rapidement et gratuitement en ligne.
Avec le Dictionnaire des francophones, les brassages de la langue française entre les différents pays francophones deviennent accessible rapidement et gratuitement en ligne.
Avec le Dictionnaire des francophones, les brassages de la langue française entre les différents pays francophones deviennent accessible rapidement et gratuitement en ligne. ©Getty -  PhotoAlto/Anne-Sophie Bost
Avec le Dictionnaire des francophones, les brassages de la langue française entre les différents pays francophones deviennent accessible rapidement et gratuitement en ligne. ©Getty - PhotoAlto/Anne-Sophie Bost
Avec le Dictionnaire des francophones, les brassages de la langue française entre les différents pays francophones deviennent accessible rapidement et gratuitement en ligne. ©Getty - PhotoAlto/Anne-Sophie Bost
Publicité
Résumé

A l’occasion de la Semaine internationale de la Francophonie et de la publication en ligne d'un "Dictionnaire des francophones", la directrice de l'Institut de la Francophonie pour l'Education et la Formation Mona Laroussi revient sur la vivacité de la langue française dans le monde.

avec :

Mona Laroussi (Directrice de l'Institution de la Francophonie pour l'Education et la Formation).

En savoir plus

Le 20 mars 2021 marquait la Journée internationale de la Francophonie. A cette occasion, le gouvernement français a mis en ligne le Dictionnaire des francophones, un dictionnaire riche de près de 600 000 termes et expressions pour tous les amoureux de la langue française. On y trouve des expressions très imagées. Par exemple, "avoir la bouche sucrée" signifie en Côte d'Ivoire « être un beau parleur ». Au Québec, une personne qui "s'énerve les poils de jambes" est quelqu'un de stressé. Au Sénégal, "baisser les pieds" est l'équivalent de "baisser les bras", « se décourager ». En Afrique occidentale, le verbe "girafer" signifie "copier", en classe ou à l’école. "Lâche pas la patate" est une expression qui vient de Louisiane et qui veut dire "Tiens bon, accroche-toi". L'expression suisse "décevoir en bien" est, quant à elle, particulièrement pratique à l'issue d'un spectacle dont on sort agréablement surpris. L'ambition de ce Dictionnaire des francophones, premier du genre, est de rendre compte du français qu'on parle dans le monde. Lors de son lancement, Emmanuel Macron affirmait que "le français s'est enfin émancipé de la France". Depuis Dakar, la directrice de l'IFEF (Institut de la Francophonie pour l'Education et la Formation) Mona Laroussi revient au micro de Marie Sorbier sur cette évolution de la langue française. 

Ce dictionnaire est plus qu'un dictionnaire : c'est un fédérateur des langues de la francophonie. Des langues parlées et écoutées ailleurs qu'en France, des langues de vieux, de jeunes, de tout le monde. C'est un français qui vient de la France et d'ailleurs.                              
Mona Laroussi

Publicité

Quand on examine de près ce Dictionnaire des francophones, constate Mona Laroussi,  on voit comme les pays francophones ont été imprégnés par la langue française, mais aussi comme la langue africaine a imprégné le français. Un brassage dans les deux sens, exposé dans un format en ligne pour répondre au besoin des jeunes de se renseigner sur le vocabulaire de façon immédiate. Outil participatif où tout utilisateur peut soumettre un mot ou une expression, proposition qui sera ensuite étudiée par des experts en linguistique afin d'être intégrée dans le dictionnaire, ce dictionnaire affirme les aspects vivant et poreux de la langue française dans les territoires qu'elle traverse.

Une langue qui s'enrichit, c'est une langue vivante. En tant que Tunisienne, j'étais très contente de retrouver des mots venant de mon dialecte, comme kif kif, chouya, fissa. Cela valorise les cultures des pays qui veulent aussi enrichir le français. C'est un retour de la langue qu'on utilise tous les jours.                              
Mona Laroussi

L'ambition de ce dictionnaire s'inscrit résolument dans une époque numérisée. Le Dictionnaire des francophones met à disposition une plateforme numérique ludique, accessible gratuitement en ligne. En cherchant un mot, on obtient sa définition, mais aussi sa signification en fonction des pays où elle est utilisée, et l'origine de chacune de ces significations. Mieux encore, les mots sont géolocalisés : si on est à Paris, la première définition qui apparaît est celle de la région où l'on se trouve, et plus on progresse dans la liste des définitions, plus on voyage hors de la métropole. 

C'est très important, car on n'est pas seul dans le monde, on n'est pas seul à parler français. Tout le monde parle français et l'explique différemment. Ce dictionnaire est une occasion de voir comment chaque mot peut être expliqué autrement ailleurs.                          
Mona Laroussi

Auprès de l'Organisation internationale de la Francophonie, l'IFEF (Institut de la Francophonie pour l'Education et la Formation) travaille notamment sur l'amélioration de la qualité de l'éducation. Dans les pays francophones, l'IFEF se concentre sur la formation continue des enseignants. Il s'agit d'une formation hybride ou en ligne, où l'enseignant ne quitte pas sa salle de classe. Au contraire, il continue à enseigner tout en étant formé sur de nouvelles techniques éducatives et des outils technologiques, devenus essentiels en ces temps de pandémie. L'IFEF mène aussi un programme de valorisation des langues nationales des pays francophones. Il s'agit là d'un travail sur les transferts de la langue nationale parlée vers la langue française.

Comment faire en sorte que l'enfant qui apprend dans sa langue nationale puisse aller vers la langue française tout en valorisant sa langue nationale ? Cela représente un enseignement plurilingue, notamment en Afrique où il y a souvent plus d'une langue maternelle.                          
Mona Laroussi

L'IFEF oeuvre également à la formation et à l'information professionnelle des jeunes en identifiant les besoins économiques propres à chaque pays francophone. Un autre programme intitulé KIX (Knowledge Information Exchange) porte sur l'échange de la connaissance et des innovations entre 21 pays. Par ailleurs, l'IFEF a créé RELIEFH, un portail numérique de ressources éducatives libres axées vers l'égalité entre femmes et hommes.  

Nous avons collecté toutes les ressources indispensables à l'enseignant pour traiter la question du genre au sein de sa salle de classe : comment rédiger sa ressource pédagogique, comment animer sa salle de classe, comment faire évoluer les préjugés incrustés dans l'esprit de chacun. On est au 21ème siècle et malheureusement le problème du genre est encore au centre de nos débats.                          
Mona Laroussi

Lancé le 26 janvier 2021 par la Secrétaire-Générale de l'Organisation internationale de la Francophonie Louise Mushikiwabo, le portail RELIEFH met à disposition des ressources pédagogiques, mais aussi des guides de bonnes pratiques liées aux questions du genre en fonction des différents pays francophones. Chacun de ces pays partage sa vision de ces bonnes pratiques, afin de créer un partage international dont chacun peut s'inspirer et se servir de modèle. 

Je lance un appel à toutes les personnes ayant des ressources liées à l'éducation des filles ou aux bonnes pratiques liées au genre à les partager avec nous. Ainsi, nous serons un miroir pour les autres pays et pour nous-mêmes.                          
Mona Laroussi

Références

L'équipe

Marie Sorbier
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Hugo Altmayer
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation