Philippe Descola
Philippe Descola
Philippe Descola - AmigosIcecreamProductions
Philippe Descola - AmigosIcecreamProductions
Philippe Descola - AmigosIcecreamProductions
Publicité
Résumé

Comment mettre la pensée de l'anthropologue Philippe Descola en image ? Eliza Levy, documentariste, tente de décentrer notre regard et notre rapport avec le vivant.

En savoir plus

L'anthropologue français, Philippe Descola, reconnu mondialement, a consacré sa vie à étudier les relations entre humains et non-humains. D'Amazonie à Notre-Dame des Landes, Philippe Descola décortique comment nous, les humains modernes, rendons la terre de moins en moins habitable. Eliza Levy, documentariste a suivi les pas et la pensée de Philippe Descola ; en résulte de cette rencontre un documentaire Composer les mondes.

Comment mettre en image une pensée ?

« La chose la plus importante pour moi, quand j'ai commencé le travail avec Philippe Descola, c'était de réussir à faire un film qui incarne sa pensée sans illustrer, et ainsi ancrer sa pensée sur un territoire en France. On aurait pu vouloir aller en Amazonie découvrir les Achuar et cela aurait été passionnant mais on risquait ce regard exotique et ce qui était réellement important, c’était de l’incarner sur notre territoire. »

Publicité

Eliza Levy et Philippe Descola ont réfléchi ensemble à un lieu et ont pensé à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ; un endroit, selon Eliza Levy où certaines personnes pensent par delà nature et culture.

« Nous voulions voir ce qu’il se passe si en territoire naturaliste, là où nous vivons en ce moment, on essaye d'habiter différemment. On est parti à la rencontre de ces personnes pour discuter et voir comment les idées concrètes s'incarnaient. Il y a aussi l'idée de pouvoir donner une voix et entendre parler les non-humains. Je pense que le cinéma offre cette possibilité incroyable de se mettre à la place des autres, de se décentrer. Ainsi, il y a eu tout un travail pour réussir à incarner la sensibilité humaine. »

Ce long travail avec l'image, d’après Eliza Levy, consiste à s'exercer à regarder les autres comme des personnes et non pas comme des objets ; que ce soit une marguerite, une vache ou un arbre par exemple. C’est un travail de l’image mais également du son.

À lire aussi : "Qu'est-ce que comparer?" ou l'anthropologie comme art de la découverte : Leçon de clôture de Philippe Descola

« Le cinéma est un réel décortiqué où l’on choisit de prendre une image, de prendre un son et en agençant les plans les uns après les autres, on recrée un réel. L’idée était de choisir extrêmement bien tous ces petits éléments. Par exemple, il y a un plan au début du film, où l’on voit des feuilles de peupliers. Le peuplier fait un son très particulier et cela était assez compliqué de trouver dans les sonothèques, un son de peuplier. Ces petits détails font qu'on peut ensuite avoir quelque chose de très juste et transformer les gens qui regardent ces images en leur donnant accès à d'autres choses et éveiller leur regard. En effet, lorsqu’ils vont sortir de la salle ou éteindre leur télévision, ils vont voir les choses un petit peu différemment. »

L'importance de la poésie

Le documentaire commence avec un vers de Pessoa. Selon Eliza Levy, la poésie est au cœur de ce qu’elle souhaite transmettre. Elle est fondamentale et a un pouvoir politique très fort car cela s’adresse et touche toutes personnes à un endroit commun.  Avant de réaliser ce film, Eliza Levy a travaillé sur une adaptation d'Anima de Wajdi Mouawad, écrivain et dramaturge, où des animaux ont la capacité de s'exprimer. D’après Eliza Levy, c’est un roman du décentrement.

« C'est vraiment le cœur de mon travail et ce que j'essaie de transmettre. Je pense que les images ont un vrai pouvoir et en essayant de se remettre dans le regard, dans les sensations des autres, on peut se rendre compte qu'il existe une infinité de réels différents et que l’on peut  recomposer des mondes. Ainsi, nous avons plus conscience des autres si l’on arrive à comprendre comment ils fonctionnent. »

À lire aussi : Les Achuars et les Kasua

Actualité : Le film Composer les mondes de Eliza Levy est à découvrir partout en France et sera diffusé sur TV5 Monde à partir du 21 janvier.