The legend of Zelda : Link's awakening (remake). Nintendo.
The legend of Zelda : Link's awakening (remake). Nintendo. - Nintendo
The legend of Zelda : Link's awakening (remake). Nintendo. - Nintendo
The legend of Zelda : Link's awakening (remake). Nintendo. - Nintendo
Publicité

La contemplation est-elle la nouvelle tendance du jeu vidéo ? Eléments de réponse avec le philosophe Mathieu Triclot.

Un article dans Vice remarque l’omniprésence de la pêche dans les jeux vidéos, pas seulement comme une simulation sportive mais bien comme des parenthèses, des temps suspendus avant de reprendre le combat contre des zombies ou la course pour échapper à la police.

Les temps méditatifs au cœur d’un jeu vidéo compétitif ou conquérant

Selon Mathieu Triclot, philosophe et spécialiste des jeux vidéos, la pêche au cœur du jeu vidéo est un temps méditatif qui représente une rupture entre le caractère héroïque du récit avec les combats et les moments où il ne se passe quasiment rien et qui sont, pour le joueur, un appel irrésistible à la contemplation.

Publicité

« Vous êtes en train de faire votre quête héroïque et d’un coup vous apercevez un étang, c’est le signal qu’on peut venir tout interrompre, il n’y a plus de monde à sauver mais on peut sortir la canne à pêche et aller tâter le goujon. C’est un moment de rupture dans le rythme des jeux. »

Mathieu Triclot affirme que lorsque l’on évoque les jeux vidéos, nous pensons à la frénésie, à l’action et à la mobilisation permanente du joueur ; mais l’état d’affairement est en réalité entrecoupé de pauses, de moments contemplatifs où l’on laisse l’univers venir à soi et où l’on profite de ce qui a été construit par le jeu.

« J’ai travaillé sur des enregistrements de joueurs en train de jouer et ce que l’on voit c’est une part d’ennui, de moments de creux très éloignés de cette image du jeu vidéo comme fascination permanente. Peut-être que pour être fasciné et ultra engagé il faut aussi des moments de laisser-allers, de pauses. »

4 min

Se laisser-aller à admirer l’univers

Que se passe-t-il du côté des producteurs, des studios pour insérer ces mini jeux de pêche ? D’après Mathieu Triclot, il est difficile de trouver des jeux sur un mode aventure-action dans lequel il n’y a pas de séquences de pêche. Suivant la généalogie des jeux de pêche, remontant au Zelda en 2D de la fin des années 80, il existe des « easter eggs » dans ces jeux vidéos c’est-à-dire des petites récompenses cachées à l'intérieur des niveaux.

« Il s’agit de mettre un mini jeu pour faire plaisir aux joueurs, pour le récompenser d'une exploration qui sort des sentiers battus. J’ai l'impression aujourd'hui, depuis que le jeu vidéo est passé en 3D, qu’il ménage des temps de contemplation où on peut se laisser- aller à admirer l'univers. Le modèle absolu est un jeu comme Red Dead Redemption, jeu en 3D absolument sublime dans lequel on se promène à cheval dans les montagnes rocheuses. Ainsi dans les moments de suspension, on peut faire un détour pour aller observer cette matière numérique vivante, comme des animaux, du vent…On est dans quelque chose, qui n’est pas de l’ordre du sublime mais de la beauté pure, de la beauté absolue, parce que chaque élément du monde a été pensé par les développeurs. Il y a un genre de beauté vidéoludique et un genre de contemplation vidéoludique dans les univers en 3D au delà du cas de la pêche. »

39 min

La contemplation comme tendance du jeu vidéo d’aujourd’hui ?

Selon Mathieu Triclot, la contemplation est entrée dans l’expérience du jeu vidéo à partir de la 3D et de la complexification des univers 3D.

« On a du mal à imaginer de la contemplation sur un jeu d'aventure textuel. Il faut qu'il y ait une image animée et une image qu'on puisse traverser. »

Cette question de la contemplation est liée à des univers en 3D où le joueur peut choisir le rythme de sons, de sa déambulation et  de sa navigation.

« Mes premiers moments contemplatifs dans les jeux vidéo, ce sont des jeux de voiture où l’on fait la course et puis on s'arrête. C'est très frustrant parce qu'on ne peut pas descendre de la voiture pour admirer le paysage, pourtant on le regarde. Il faut qu'il y ait ce déplacement et la possibilité de s'arrêter et de faire une pause pour qu'il y ait les conditions de la contemplation

4 min

Actualité : article -https://www.vice.com/fr/article/88g5m4/la-peche-dans-les-jeux-video-une-ode-absurde-a-lennui