Le livre d'Eric Zemmour, autoédité ©Getty - SOPA Images
Le livre d'Eric Zemmour, autoédité ©Getty - SOPA Images
Le livre d'Eric Zemmour, autoédité ©Getty - SOPA Images
Publicité
Résumé

L’autoédition a le vent en poupe ; Sylvie Bosser, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8 nous explique les enjeux de ce phénomène éditorial.

avec :

Sylvie Bosser (Maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8).

En savoir plus

Éric Zemmour ou Kilian Mbappé en passant par Riad Sattouf, tous ont édité leur ouvrage sans maison d’édition. Parfois par choix, souvent par défaut. 

L’autoédition : plus d’argent et plus de liberté ? 

Selon Sylvie Bosser, l’autoédition produit plus d’argent car il n’y a pas d’intermédiaire dans la chaîne du livre et c’est aussi plus de liberté. Ce mouvement, né aux Etats-Unis, est une revendication d’auteur indépendant qui entend se passer du tiers fondamental dans la chaîne du livre, à savoir l’éditeur.

Publicité

Cela remet en question ce qu’a expliqué Pierre Bourdieu, dans La production de la croyance en 1977, à savoir cette figure fondamentale de l’éditeur qui adoube un auteur. Ils estiment ne plus avoir besoin de ce respect, et ils estiment aussi, depuis l’édition en format numérique, que le partage des valeurs doit être revu à la hausse pour les auteurs. 

Les maisons d’édition sont attentives à l’autoédition, notamment dans le secteur de littérature de genre comme la science-fiction, les séries policières ou encore l’érotico-sentimental car ces livres apparaissent souvent dans le top 100 des ventes d’Amazon. Dès lors, les éditeurs sont à même de  repérer  des auteurs et des tendances.

Qu’est-ce qui plaît aux lecteurs ? Qu’est-ce qui est dans l’ère du temps ? Il y a une veille quotidienne de la part des éditeurs, notamment par rapport à ce top 100 pour éventuellement récupérer ces auteurs dans leur giron.  

En savoir plus : L'édition : que faire?
4 min

Une plateforme d’autoédition 

La plateforme d’autoédition Librinova  propose aux auteurs d’être autoédité avec un forfait basique de cinquante euros si le livre fait moins de 45 000 mots. La stratégie de différenciation de Librinova est de se positionner en tant qu’agent littéraire et de proposer une plateforme où les éditeurs peuvent consulter les livres en format numérique "EPUB" vendus à plus de 1000 exemplaires. En outre, avec le programme En route vers l’édition les éditeurs ont accès à des données extrêmement importantes, que ce soit pour les prix Nova ou Amazon.

Selon Sylvie Bosser, le lien des auteurs avec les lecteurs est lié au vecteur numérique et notre environnement culturel amène les auteurs à penser qu’ils peuvent se passer de l’éditeur et donc de l’évaluation éditoriale, de la chaîne de la valeur inhérente à la chaîne du livre et par conséquent récupérer plus d’argent. 

Editer un livre qui a beaucoup de succès sur Amazon KDP ( Kindle Direct Publishing) peut rapporter plus d’argent à un auteur. 

Actualité : Sylvie Bosser a coordonné le numéro de Bibliodiversity consacré à l’autoédition. Editions Double ponctuation / Alliance internationale des éditeurs indépendants. Version papier ISBN ISBN 978-2-490855-01-8, 10€ ; version Epub 978-2-490855-05-6, 5€.