Projet architectural en vue de la création d'un nouveau lieu destiné aux Ateliers Médicis prévu pour 2025 - Encore Heureux Architectes
Projet architectural en vue de la création d'un nouveau lieu destiné aux Ateliers Médicis prévu pour 2025 - Encore Heureux Architectes
Projet architectural en vue de la création d'un nouveau lieu destiné aux Ateliers Médicis prévu pour 2025 - Encore Heureux Architectes
Publicité
Résumé

Comment définir "Le Grand Paris" ? Cathy Bouvard, directrice des Ateliers Médicis nous raconte à quoi correspond concrètement le Grand Paris en matière culturelle.

avec :

Cathy Bouvard.

En savoir plus

Qu’entend-on par « Grand Paris » ? Cette expression aux contours flottants qui revient souvent dans les discours des institutions ou des médias revêt-elle une réalité dans le quotidien des habitants de l’Ile-de-France ? Culturellement parlant, quelles sont les ambitions et la philosophie portant le développement de ce Grand Paris ? Voilà les questions auxquelles Cathy Bouvard, directrice des Ateliers Médicis, a tenté de répondre au micro de Marie Sorbier.

Qu’est-ce que le Grand Paris ?

Si l’on se pose de de nombreuses questions autour du projet du Grand Paris, qui semble parfois quelque peu chimérique, l’important est de bien le définir :

Publicité

« Je le définis comme Sébastien Thierry, urbaniste et politologue qui le présente comme un Paris sans bords, un Paris en dehors du périphérique, mouvant, sans limites, souhaitant faire centralité autrement, pour ne pas dire faire une multi-centralité. » Cathy Bouvard

Mais qu’entend-on réellement par cette volonté qu’affiche le Grand Paris de « faire centralité autrement » ?

« Ce Paris sans bords est plein de points d’énergie, de langages nouveaux et de centralité nouvelle, de forces d’action parfois peu perceptibles du centre très tourné sur lui-même. L’idée est de mettre en lumière ces points, de les faire dialoguer entre eux et avec le Paris central. » Cathy Bouvard

Cette nécessité de mettre en lien ces points d’énergie provient du fait que les centralités ont tendance à trop peu communiquer entre-elles et avec, à la manière d’îlots parsemés dans les localités autour de Paris intramuros, centre névralgique parfois dédaigneux :

« Notre travail aux Ateliers Médicis est justement de créer un langage commun entre ces centralités qui ne dialoguent pas toujours. Notre leitmotiv est de faire circuler les énergies naissantes sur ces territoires pour qu’elles irriguent culturellement l’ensemble du territoire. » Cathy Bouvard

Un langage commun au service de la visibilité des territoires

De manière plus concrète, qu’est-ce que les habitants du Grand Paris seront amenés à découvrir par le biais de ces initiatives ? Comment leurs travaux seront-ils mis en valeur ?

« Il est en train de se passer des choses formidables sur de nombreux plans artistiques et culturels au sein de communautés diverses. Aujourd’hui il s’agit de les rassembler de créer des zones communes pour que le Grand Paris mette fin à la centralité du bon goût. » Cathy Bouvard

Dans cette optique-là, plusieurs expositions vont être mises en place, notamment de photographie. Néanmoins, de nombreux champs artistiques seront sollicités pour cette entreprise d’envergure :

« On travaille vraiment à la question de la transdisciplinarité, notamment car aujourd’hui peu d’artistes contemporains travaillent sur un seul médium. Ces derniers temps on travaille beaucoup sur le cinéma, notamment avec Alice Diop et le Centre Pompidou pour créer une cinémathèque idéale des banlieues du monde, avec l’idée de patrimonialiser ces lieux sans cesses invisibilisés. » Cathy Bouvard

L’idée étant pour les Ateliers Médicis et plus largement le Grand Paris, d’écrire une histoire de ces territoires par l’art, afin que les artistes donnent la visibilité qu’ils méritent à ces lieux :

« Il faut surtout arrêter de caricaturer la banlieue. Il y a des sensibilités, des langages et des complexités qui sont à l’œuvre et qui font œuvre, c’est ce qu’il faut pouvoir rendre visible sur ces territoires. » Cathy Bouvard

Les Ateliers Médicis

Les Ateliers Médicis se veulent être un lieu en préfiguration pour à la fois préparer atteindre les objectifs précédemment évoqués :

« C’est un petit lieu qui fait 1000 m² et organise 250 résidences par an sur tout le territoire français, qu’ils soient périphériques, urbains ou ruraux. Notre travail est de se poser la question suivante : comment les artistes peuvent modifier leurs œuvres sur les territoires et être modifiés par les territoires. » Cathy Bouvard

L’ambition des Ateliers Médicis serait de se développer pour construire un grand lieu de 5000 m² d’ici 2025 :

« Le lieu serait construit à Clichy-sous-Bois, au Nord-Est de la Seine-Saint-Denis, qui est un territoire trop souvent caricaturé, disqualifié. Ce lieu sera à la fois un lieu de travail pour les artistes mais aussi de formation pour les jeunes de ce territoire, pour permettre de changer leurs trajectoires. » Cathy Bouvard

Références

L'équipe

Marie Sorbier
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation
Pierre Bouyer
Stagiaire