Bob Wilson et Arnaud Laporte - Crédits : Affaires Culturelles
Bob Wilson et Arnaud Laporte - Crédits : Affaires Culturelles
Bob Wilson et Arnaud Laporte - Crédits : Affaires Culturelles
Publicité
Résumé

Au micro d'Arnaud Laporte, le metteur en scène Bob Wilson revient sur ses méthodes de travail et ses sources d'inspiration.

avec :

Robert Wilson.

En savoir plus

Tout l'été, nous vous proposons une sélection des grands entretiens d'Affaires Culturelles. Une façon pour nous de garder le lien et de faire entendre ou réentendre autrement la parole des artistes de tous horizons que nous avons reçus au fil de la saison radiophonique.

Le 17 septembre 2021, Arnaud Laporte recevait Bob Wilson à l'occasion et des reprises de "I was sitting on my patio this guy appeared I thought I was hallucinating", cette fois-ci interprété par Lucinda Childs, et de son "Jungle Book" au théâtre de la Ville. En parallèle, sa mise en scène de "Turandot ", l'ultime chef-d'oeuvre de Puccini, était présentée à l'Opéra de Paris,

Publicité

Bob Wilson est né en octobre 1941 à Waco, au Texas et part à New York où il étudie au Pratt Institute ; il suit une double formation de peintre, d’architecte d’intérieur et de design. Ensuite sa carrière connaît un début fulgurant, à l’international avec « The King of Spain » en 1969, « The Life and Times of Sigmund Freud », ainsi que « le Regard du sourd » en 1971. Son art encore inédit en Occident, s’est annoncé dès le commencement comme une recherche théâtrale sur l’image et la vision. En 1992, Bob Wilson crée le Centre de Watermill pour les arts visuels et la scène contemporaine, un centre à but non lucratif installé dans une ancienne usine pour accueillir des artistes en résidence;  situé sur une colline de Long Island, ce lieu permet à l’artiste « retrouver ses racines ».

L'écriture scénique comme processus de création

Pour Bob Wilson, le théâtre est une composition picturale et une mise en espace. Il imagine ses spectacles en partant d'une feuille vierge et dessine avec un feutre noir la lumière. La lumière est un des éléments les plus importants "car sans elle, il n'y a pas d'espace défini". Ensuite viennent le son, le texte et la musique. Tout cet ordonnancement forme une composition scénique aussi importante que le jeu des acteurs.

La place des acteurs dans l'espace doit être précise. Pour Bob Wilson, le théâtre n'a rien de psychologique et il s’inscrit délibérément contre cette théorie. Sa direction d'acteur consiste seulement en des indications de rythme dans l'espace.

"Mon travail commence avec un carnet de notes, une couverture noire et puis, on remplit les pages. Cela démarre de manière assez superficielle. Il y a différentes manières dont on éduque les gens, dont on les forme. Il y a en a qui éduque avec la raison « faire ceci parce que… ». Moi je n’ai pas besoin de raison, je le fais. Je fais ce que je dois faire. Et si je veux vraiment m’en donner la peine alors je peux trouver des raisons, et j’en donne un sens." Bob Wilson

"On entend avec son corps et pas simplement avec ses oreilles et le tympan. Et cela a eu une très grande influence sur moi, la manière dont les personnes s’ouvrent, peuvent percevoir, entendre et comprendre le son avec leur corps." Bob Wilson

"La vision", une dimension universelle et un art total

Bob Wilson donne au théâtre un langage différent de celui auquel nous sommes habitués, il réinvente ce langage  par l’image. L'image est une transmission immédiate de ce qui se produit sur scène au spectateur. Compréhensible par tous,  elle crée une expérience sensorielle qui stimule l'imaginaire de chacun.

Dessin, sculpture, architecture, peinture, musique, opéra, théâtre, danse, performance, Bob Wilson convoque sur scène toutes les disciplines et transgresse les frontières constituées pour refléter l'unité de la vie par l'union des arts.

"La lumière est la chose la plus importante au théâtre, sans lumière il n’y a pas d’espace. Ce qui me paraît ridicule c’est que des gens qui font du théâtre écrivent, vont chercher des acteurs, commencent les répétitions et deux semaines avant le démarrage, ils pensent à la lumière. Mais enfin ! Il faut commencer par là." Bob Wilson

Robert Wilson en entretien avec Arnaud Laporte au Théâtre de la Ville à l'Espace Cardin.
Robert Wilson en entretien avec Arnaud Laporte au Théâtre de la Ville à l'Espace Cardin.
- Crédits : AC
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Boris Pineau
Boris Pineau
Boris Pineau
Collaboration
Dinah Pedarros
Collaboration
Anouk Minaudier
Collaboration