Carole Fives
Carole Fives - Francesca_Mantovani®Editions_Gallimard
Carole Fives - Francesca_Mantovani®Editions_Gallimard
Carole Fives - Francesca_Mantovani®Editions_Gallimard
Publicité

Peintre devenue écrivaine, Carole Fives s’est imposée ces dix dernières années comme une romancière qui compte. Alors que vient de sortir son nouveau roman, “Quelque chose à te dire”, jeu littéraire à multiples bandes, il nous a semblé que l’autrice avait plusieurs choses à nous dire !

Avec

Formée à la philosophie puis aux arts plastiques, Carole Fives est d’abord entrée en art en tant que peintre, avant de bifurquer vers la littérature en 2010, avec la parution de son recueil Quand nous serons heureux. Depuis, elle a signé six romans dont Que nos vies aient l'air d'un film parfait et Térébenthine, mais aussi des essais et des livres jeunesse, et s’est imposée comme une romancière sensible qui donne voix aux sans-voix. À l'occasion de la parution de son dernier roman, "Quelque chose à te dire" aux éditions Gallimard, Carole Fives revient le temps d’un entretien au long cours sur son parcours, ses méthodes de travail, et ses imaginaires.

Des pinceaux aux mots

"J'ai beaucoup tenu des journaux intimes, jusqu'au moment où quelqu'un est tombé dessus et je me suis rendue compte du pouvoir de trahison que l’écriture pouvait représenter. J’ai donc arrêté d'écrire pendant très longtemps et c'est pour ça que j'ai fait ce passage par la peinture et les Beaux-Arts. Je ne suis revenue que très récemment parce que je publie depuis une dizaine quinzaine d'années, mais j'ai longtemps choisi la peinture car l'équivocité des images m'allait mieux" Carole Fives

Publicité

"Je peignais à partir de vidéos que je faisais moi-même et je faisais des arrêts sur image de ces vidéos, souvent des portraits de groupe. J'ai l'impression que ma pratique de la littérature est très proche. Quand j'écris, je fais des portraits de groupe" Carole Fives

À réécouter : Ecrire la peinture
59 min

"Les mots ont commencé à revenir sur les toiles et, à un moment donné, je me suis vraiment rendue compte que j'avais écrit une page sur une toile. […] Maintenant que j'écris et que je ne peins plus du tout, le rapport au corps et à l'espace me manque beaucoup. Il y a une dimension en moins dans l'écriture. Mais je pense qu'il y a des choses qu'on arrive à dire dans l'écriture qu'on n'arrive pas à dire en peinture et c'est pour ça que j'ai besoin de ce nouveau médium" Carole Fives

L'intertextualité pour moteur

"Quand j'écris, j’ai l’impression de répondre à d'autres textes ou à d'autres films. Pour moi, la littérature est une grande conversation, de textes en textes, de livres en livres. Les gens se parlent" Carole Fives

"Dans « Quelque chose à te dire », il y a deux autrices. Ce n'est pas une autrice que j'ai voulu mettre en scène mais la relation entre ces deux autrices. J'ai voulu faire un livre sur la littérature, sur comment elle est née et il se trouve qu'elle naît vraiment de façon dynamique sur la relation d'admiration que je peux avoir pour certains textes, comme je pouvais avoir pour certaines peintures avant." Carole Fives

Son actualité :

  • Roman : "Quelque chose à te dire" de Carole Fives, collection Blanche, Editions Gallimard. Carole Fives sera le 29 septembre à la Librairie La Forge à Marcq-en-Baroeul / le 30 septembre à La Librairie à Dunkerque / Les 1er- 2 octobre au Mans, Faites lire Lille, Festival des livres d’en haut / le 4 octobre à la librairie l'Armitière à Rouen / le 11 octobre à la librairie L’Atelier à Paris… Et bien d’autres librairies encore au cours du mois d’octobre et novembre.

Présentation de l'éditeur : "Elsa Feuillet, jeune écrivaine, admire l’œuvre de la grande Béatrice Blandy, disparue prématurément. Cette femme dont elle a lu tous les livres incarnait la réussite, le prestige et l’aisance sociale qui lui font défaut. Lorsqu’Elsa rencontre le veuf de Béatrice Blandy, une idylle se noue. Fascinée, elle va peu à peu se glisser dans la vie de sa romancière fétiche, et explorer son somptueux appartement parisien — à commencer par le bureau, qui lui est interdit… Jeu de miroirs ou jeu de dupes ? Carole Fives signe avec Quelque chose à te dire un thriller troublant."

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Nathalie Sarraute dans « Le Bon Plaisir » sur France Culture, en mai 1985.
  • Arno & Stephan Eicher : “ILS ONT CHANGÉ MA CHANSON”
  • Extrait de la Masterclasse France Culture de Marie Darrieussecq, au micro de Lucile Commeaux, en 2018.

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Marie Sorbier
Marie Sorbier
Marie Sorbier
Production déléguée
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Boris Pineau
Boris Pineau
Boris Pineau
Collaboration
Anouk Minaudier
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation