Casey // Ausgang - Tcho Antidote
Casey // Ausgang - Tcho Antidote
Casey // Ausgang - Tcho Antidote
Publicité
Résumé

Casey, fine lame du rap français, est au micro d’Arnaud Laporte à l’occasion de sa tournée avec son groupe Ausgang, une fusion entre rap rugueux et rock abrasif. Le temps d'un entretien, elle nous entraîne dans la fabrique de son flow et revient sur les étapes marquantes de son parcours.

avec :

Casey (Rappeuse française).

En savoir plus

Célébrée pour sa liberté de ton, sa plume noire et acérée, ses torsions syntaxiques, et son flow anguleux, la rappeuse Casey occupe une place singulière sur la scène musicale. Depuis 2019, celle qui aime se présenter comme "cette anomalie du 93 avec une gueule caribéenne" s’illustre au sein du groupe Ausgang, une fusion rock-rap qui réunit avec elle Marc Sens à la guitare, ManuSound à la basse et Sonny Troupé à la batterie. Le groupe est en tournée à travers la France pour porter son premier album Gangrène sorti en mars 2020 et fait une étape au Centre Pompidou pour une carte blanche le 25 novembre dans le cadre du Festival “Les Femmes s’en mêlent”. 

Itinéraire undergound d'un électron libre

Tombée dans le rap à l’âge de 12 ans, Casey est du clan de ceux qui n’ont pas rompu avec la créativité de leur enfance l’âge adulte venu. Elle nous raconte comment le rap s'est imposé à elle: 

Publicité

►►►"Le rap m'a permis ce que l'école ne m'a pas permis, à savoir le droit d'être médiocre, le droit de me tromper, pas être écrasé par la grande littérature. Avoir le droit d'être fun, d'être frais et fringuant, de flamber, de frimer, se la raconter et de bomber le torse"

Autodidacte, elle trace d’abord sa route à la marge de l’industrie discographique et travaille son verbe aux détours de très nombreuses collaborations. Elle s’est notamment illustrée au sein de Spécial Homicide, son premier groupe, mais aussi aux côtés de La Rumeur, Les Nubians, Less' Du Neuf, La Clinique, La Fouine, DJ Poska, Trade Union, Acto, Sheryo, et bien d’autres. Casey est l'une des cofondatrice du collectif Anfalsh qui s’est distingué sur la scène rap pour son refus de toute compromission et ses textes féroces. On a également pu entendre son flow puissant et énervé au sein du collectif Zone Libre. Le travail en équipe a toujours eu sa préférence : 

►►►"Ce que j'aime bien, c'est le côté grégaire : les crew, les bandes, les gangs, l'équipe"

En solo, Casey se fait rare. Son premier album intitulé Tragédie d’une trajectoire est sorti en 2006, en même temps que son EP Ennemi de l'ordre et son street-CD Hostile au stylo. Son deuxième opus intitulé Libérez la bête l'a définitivement imposée sur la scène hip-hop. Au cours de l'entretien, elle nous explique sa méthode de travail : 

►►►"Ma méthode pour me mettre à écrire, c'est qu'il faut que ce soit un jeu. S’il n'y a pas une espèce des rubik's cube, des mots qui s'emboîtent, qui se désemboîtent, je ne sais pas trop faire. C'est jouer même presque plus avec des mots, mais avec des teintes ou des couleurs. A partir de ce moment-là, il y a des sens qui se créent qui m'échappent complètement et qui se trouvent être des super accidents."

4 min

La colère pour moteur

Servie par une diction tendue et rythmée par de nombreuses allitérations et assonances, la musique de Casey prend à bras le corps les thématiques du racisme et du colonialisme. Elle est ainsi animée par une forme de contestation radicale. D'ascendance martiniquaise, l'artiste puise l'inspiration de ses morceaux aussi bien dans la pensée décoloniale de Frantz Fanon que chez les Black Panthers. 

►►►"Quand on est enfant et qu'on est noir dans un quartier, il arrive de temps en temps qu'on prenne un seau d'eau ou qu'un bébère bourré tire au fusil à grenaille par la fenêtre. Et quand on est enfant, on ne comprend pas toujours ce qui est ce qui joue. C'est à dire que tant qu'on ne nous dit pas qu'on est noir, moi je ne me lève pas le matin en sachant que je suis noire. Ce n'est pas ma problématique du jour d'être noire."

Hier avec Anfalsh, Casey critiquait le colonialisme et revendiquait son rap comme étant du rap de fils d'immigrés et non du rap français. Aujourd’hui avec Ausgang, elle explore et réhabilite les origines noires du rock. Dans Gangrène, le premier album d'Ausgang, Casey interroge avec son groupe la thématique de "l’expérience noire" selon ses mots. L’album est également ponctué de critiques à l’égard de l’élite, mais aussi des rappeurs et des rappeuses dont elle a souvent dénoncé la vacuité comme dans son morceau Apprends à te taire en 2010.

Ses actualités : 

Sons diffusés pendant l'émission : 

  • "Tragédie d'une Trajectoire" de Casey sur l'album du même nom, sur le label DOOEEN DAMAGE.
  • Extrait de "Racisme et culture", la conférence de Frantz FANON au congrès international des écrivains et artistes noirs, le 20 Septembre 1956.
  • Le choix musical de l'invitée : "Engraved" de Celia Wa sur l'album du même nom (2021). Label : HEAVENLY SWEETNESS
  • “Ma complice" d'Ausgang sur l'album "Gangrène", Tr. 07.
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Dinah Pedarros
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation