Chloé Moglia
Chloé Moglia - Didier Olivré
Chloé Moglia - Didier Olivré
Chloé Moglia - Didier Olivré
Publicité

Danseuse, chorégraphe, acrobate, artiste de cirque et dessinatrice, elle a réinventé l’art de la suspension. Poétique et onirique, sa pratique nous amène à voir le monde autrement. Le temps d'un entretien au long cours, Chloé Moglia nous dévoile les raisons profondes de ses créations.

Avec

Au statut de circassienne ou de trapéziste, Chloé Moglia préfère celui de “suspensive”, qui dit autant son rapport complice à l’apesanteur et au vide que son goût pour la pensée et la rêverie. Après des débuts au sein de la compagnie Moglice-Von Verx où elle explorait en duo avec Mélissa Von Vépy la métaphysique du trapèze, le vide et sa verticalité, Chloé Moglia fonde en 2009 sa compagnie Rhizome avec laquelle elle produit de nombreux spectacles. Du solo-conférence « Rhizikon » (2009) à « O », sa dernière création, en passant par « La Spire » (2017) et « L’oiseau-lignes » (2019) et bien d’autres, elle n’a cessé de réinventer ses agrès et de déployer à partir d’eux une danse aérienne en suspension dans toutes les dimensions, espaces et matières. Véritable éloges de la lenteur, ses œuvres défient les lois de la gravité sans toutefois viser la seule performance spectaculaire, lui préférant un art ouvert et attentif à l’instant, au vivant à l’œuvre. Dans sa nouvelle création, « O », Chloé Moglia se confronte à un cercle à partir duquel se crée un mini-monde, une nouvelle matrice à arpenter le temps d’une performance sensible. Le spectacle voit le jour les 29 et 30 novembre à la Scène nationale de l’Essonne, Agora-Desnos – Evry, avant de partir en tournée.

Le temps d’un entretien au long cours, Chloé Moglia revient sur son parcours et nous entraîne dans les coulisses de son art.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Aux racines de la suspension

« Enfant, j'ai grimpé aux arbres et contrairement à d'autres, je n'ai pas cessé de le faire. J'ai changé de texture d'arbre et j'ai imaginé d'autres types d'arbres, mais j'ai continué de grimper. […] J'ai toujours eu l'impression d'être entre deux mondes, tirée entre deux espaces et en suspension entre plusieurs polarités » Chloé Moglia

La Conversation scientifique
45 min

« Quand j’ai commencé le trapèze, j'étais juste terrifiée et donc, faute de mieux, je me suis intéressé à cette peur. Je me suis intéressé à voir ce qui se passe à l'intérieur, qu'est ce qui fait que j'ai plus ou moins peur, plus ou moins mal. J'ai commencé à me prendre comme une sorte de laboratoire et je travaillais ça. Donc la pratique du trapèze est devenue un prétexte, ce n'était plus du tout le centre. Bosser six mois pour rajouter une demi-rive, ça ne m'intéresse pas du tout. En revanche, ce qui est intéressant, c'est que ça fait traverser des choses assez intenses et ça confronte à des endroits de soi et du monde » Chloé Moglia

À réécouter : Baston - L'Expérience
L'Expérience
58 min

Dépasser la performance pour prêter attention au monde

« Il y a évidemment une maîtrise pour pouvoir être là-haut mais ce n'est pas le sujet. Cette maîtrise sert d'appui pour aller à l'endroit où je ne sais pas, à l'endroit où je ne connais pas. Aller à l'endroit où je vais être spectatrice avec vous d'une autre manière - de mon point de vue mais comme chacun a le sien - de quelque chose qui va me surprendre. Parce qu'évidemment le vivant, si on le laisse faire, est quand même toujours beaucoup plus richissime, surprenant, étonnant et bouleversant que la volonté d'artistes […] Je m'efforce de laisser cette place-là, c'est à dire de ne pas avoir trop peur du vide » Chloé Moglia

Chloé Moglia
Chloé Moglia
- Nans Kong Win Chang

« Mon entraînement est de lire des livres. Ce n'est vraiment plus du tout de me suspendre là-haut. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi ma base est d'aller me faire déranger par certaines pratiques. Des pratiques martiales, mais aussi des pratiques de l'attention et des lectures qui vont briser ma réalité construite pour me remettre dans un vide et dans une recomposition mouvante et vivante du monde » Chloé Moglia

Les Chemins de la philosophie
58 min

« De mon point de vue, tout ce qui a lieu est tellement rapide à partir du moment où on arrive à aiguiser une sensibilité ! Il se passe énormément de choses si on tient compte des mouvements du corps, mais aussi des pensées qui traversent, des émotions, des lumières... La somme du continuum de ce qui a lieu est tellement énorme que pour arriver à être présent à ça, à déceler une attention fine, il faut retenir un peu son agitation à soi. Ce dont je m'occupe n'est pas tant les mouvements du corps que l'observation et une tentative d'être au contact d'un continuum du monde avec énormément de choses qui ont lieu, auquel je souhaite ne pas fuir ni résister » Chloé Moglia

Ses spectacles en tournée :

  • "O" : 29 et 30 novembre • Scène nationale de l’Essonne, Agora-Desnos – Evry / 10 et 11 mars • P.A.N.G, Festival du Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire (44) / 8 et 9 juillet • Festival L’Arpenteur, Scènes obliques, Les Adrets (38) / Juillet • Festival La Grande Confluence, Entraygues-sur-Truyère (12).
  • " BLEU TENACE" : 14 et 15 janvier • Festival Circonova, Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper (29) / 12 février • Au bout de la mer, Archaos, Pôle national Cirque, Marseille (13) /  26 mars • L’Hermine, Sarzeau (56).
  • " RHIZIKON" : 21 janvier • « La grande folie », Théâtre Jean Vilar, Vitry sur Seine (94) / 1er avril • MJC Aÿ Champagne (51) / 4 avril • Ville de Saint-André-Les-Vergers (12) / 6 avril • MJC Sedan (08)
  • " L’OISEAU-LIGNES" : 7 février • Maison de la Culture, Bourges (18)
  • "CHAUDRON DE PRINTEMPS" : du 30 avril au 10 mai 2023 • Trédion et alentours • programme en cours de construction

--> Découvrez le site de la compagnie Rhizome ici

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Thierry Bae au micro de Rebecca Manzoni, sur France Inter, en 2006.
  • Archive de Jean-Michel Chomet, qui explique ce que lui a apporté le Qi Gong.
  • Gilles Deleuze, pour la lettre “V comme Voyage” de son abécédaire.
  • Gaston Bachelard sur le "Dormeur éveillé", mixé avec le morceau "anthropophagie" de Marielle Chatain composé pour la pièce "O" de Chloé Moglia.

L'équipe