Chloé Thévenin - Alexandre de la Madeleine
Chloé Thévenin - Alexandre de la Madeleine
Chloé Thévenin - Alexandre de la Madeleine
Publicité
Résumé

Ovni de la scène électro minimale, Chloé Thévenin est au micro d’Arnaud Laporte alors qu’elle vient de signer le nouvel habillage de France Culture. Elle nous parle de ses débuts au Pulp, de ses live crépusculaires et nous entraîne dans la salle des machines de son travail.

avec :

Chloé Thévenin (Compositrice, elle a créé l'habillage sonore de France Culture à la rentrée 2021).

En savoir plus

Depuis près de trente ans, la compositrice, productrice et DJ de musique électronique Chloé Thévenin use ses platines et électrise les dance-floors. Son univers hypnotique autant que sa science du clubbing ont fait d’elle une valeur sûre de la scène techno et électro. C’est maintenant au tour de France Culture de vibrer avec son son car l’artiste signe le nouvel habillage de la chaîne. L’occasion toute trouvée de nous transporter dans ses imaginaires de noctambule éclectique et d’en apprendre plus sur son processus créatif. 

C'est quand même très élégant de pouvoir amener une identité à France-Culture qui cherchait à se renouveler. J'ai cherché à la fois à garder ses auditeurs historiques tout en essayant de continuer de continuer à faire venir aussi les plus jeunes qui ont aussi découvert France Culture à travers le Web. J'en fais partie d'ailleurs 

Publicité

Sur toutes les scènes

Chloé Thévenin est une enfant de la balle. Ses parents, qui se sont rencontrés à Ibiza (ça ne s’invente pas), lui transmettent le goût de la musique dès le plus jeune âge et l’initient à la guitare. 

J'ai eu la chance d'avoir des parents qui aimaient la musique et pas forcément les mêmes musiques. Ma mère était  disc-jockey dans quelques clubs à Londres, je l'ai appris quand j'ai commencé à mixer. On était réveillé le matin par la radio, les musiques de la Motown, pleins de sons un peu disco, chauds et froids. Et puis, de l'autre côté, mon père, lui, jouait un peu de guitare avec une collection de disques assez éclectique. 

Dans les années 1990, la musique électronique déferle en Europe depuis l’Allemagne. Etudiante en droit à Assas le jour, noctambule la nuit, Chloé apprend en autodidacte à manier pédales et samplers, et expérimente tous azimuts avec son multipiste. Elle fréquente les planches du mythique Élysée Montmartre, le Rex Club et devient en 1997 DJ résidente du Pulp. Pur produit de ce night-club mythique, elle s’y lie d'amitié avec Sextoy, Fanny Coral, Jennifer Cardini et Ivan Smagghe et électrise la scène avec ses soirées « Kill the DJ » qui sont devenues une institution et qui donneront leur nom au label qu’elle cofonde en 2005, deux ans avant la fermeture du club. 

La notoriété de Chloé a depuis longtemps dépassé nos frontières, l’artiste fait vibrer ses machines lors de sets et de lives expérimentaux aux quatre coins du monde. Elle s’est illustrée à l’étranger lors de grosses tournées (Barcelone, Berlin, Tokyo, New York), a fait sa place dans de grands festivals tels que Mutek, Marsatac, Sonar, et brille par ses soirées en résidence Lumière Noire au Rex Club à Paris. L’artiste a longtemps été résidente au Robert Johnson à Francfort. Elle se produit aujourd’hui au Watergate, au Panorama Bar à Berlin, ou encore au club Fabric à Londres, et bien d’autres temples techno et électro. 

J'ai grandi avec et en même temps que le Pulp. Ça a été une famille et qui dit famille, dit aussi famille dysfonctionnelle. C'était un joyeux bordel, organisé et désorganisé. 

4 min

Une alchimiste du son

Compositrice en plus de DJ, Chloé recycle les genres et les mets au service de ses rythmes lourds et puissants. Son univers, à la fois mélancolique et éthéré, oscille entre obscurité et tension. En 2007, elle sort son premier album intitulé The Waiting Room aux textures minimales. Son second album, One in Other est sorti en 2010 et a été nommé aux Victoires de la Musique tandis que son dernier album en date, Endless Revisions, est sorti en 2017 sur son label Lumière Noire et inclut des collaborations de Rhys Chatham, Ben Shemie (du groupe Suuns), et Alain Chamfort. Ses différents opus, qu’ils soient des albums, des maxis et EP, forment une cathédrale sonore contemplative et très texturée, qui retranscrit souvent son univers intime.

L’artiste s’est également lancée dans l’aventure des labels avec Kill the Dj d’abord puis Lumière Noire records qu’elle a fondé en 2017. Au sein de ce laboratoire, Chloé est à la fois une artiste signée et une conseillère artistique. 

C'est une manière de recréer mon cadre et puis aussi de montrer qu'il y a une maison pour ces gens qui se sentent un peu abandonnés. Ils font de la musique un peu bizarre, mais un peu en même temps qui est super.

La compositrice s’est également illustrée dans le cinéma. Dernièrement, elle s’est notamment retrouvée aux commandes des bandes originales Paris la blanche de Lidia Terki (2017) ou encore le court-métrage de Marie Kremer présenté à Cannes Le Pérou(2017).  En 2012, la Cinémathèque Française lui a commandé la musique de la version restaurée par le British Film Institute de Blackmail, le dernier film muet d’Alfred Hitchcock. Elle l’a joué en live en accompagnant le film.

Le 7, 8 et 9 octobre prochain, on la retrouve à Orléans pour le Week-end Femmes Modernes imaginé par Maud Le Pladec. Chloé a travaillé sur les deux dernières créations de Maud Le Pladec : Counting stars with you (qui sera présenté à Orléans et Chaillot en novembre et décembre) ainsi que _Static Shot_pour le Ballet de Lorraine.

Ses actualités :

  • Chloé Thévenin signe le nouvel habillage de France Culture.

Sorties à venir :

  • Nouveau single de Chloé et Vassilena Serafimova le 24 septembre.
  • Remix de Chloé pour Etienne Daho le 15 octobre.
  • Album de Chloé et Vassilena Serafimova - Sequenza le 29 octobre.
  • Bande originale de Chloé pour le prochain long métrage de Laurent Cantet le 8 décembre. 
  • Site de l'artiste : Chloé (listentochloe.com) 

Sons diffusés pendant l'émission

  • Habillage de France Culture réalisé par Chloé Thevenin (tapis sommaire info et virgule tapis fin info)
  • Extrait du documentaire sur le Pulp, réalisé par Numa Grenan, et diffusé sur Radio Nova deux jours après la fermeture du Pulp, en juin 2007.  
  • "Mare mare" de Chloé & Vassilena Serafimova sur le label Lumière Noire.
  • Quatuor à cordes en fa majeur de Maurice Ravel, m.35, par le Quatuor Ebène. ℗ 2008 Erato/Warner Classics
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Dinah Pedarros
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation