Christophe Rousset
Christophe Rousset
Christophe Rousset - E. Larrayadieu-scaled
Christophe Rousset - E. Larrayadieu-scaled
Christophe Rousset - E. Larrayadieu-scaled
Publicité
Résumé

A l'occasion du 30ème anniversaire des Talens Lyriques, nous retrouvons Christophe Rousset, claveciniste et chef d'orchestre, au micro d'Arnaud Laporte pour nous parler de ses inspirations, de ses méthodes de travail et de son goût pour le baroque.

avec :

Christophe Rousset (claveciniste et chef d'orchestre français (né à Aix-en-Provence en 1961)).

En savoir plus

C’est sur le piano de sa grand-mère que Christophe Rousset connaît sa première expérience musicale. il joue avec les touches du clavier et s’amuse avec le son. A la maison, ses parents écoutent Bach, Vivaldi, Mozart, Chopin ou encore Tchaïkovski. Dans cet environnement, il commence à pratiquer le piano, avant de se consacrer à l’âge de 13 ans au clavecin. Aujourd’hui, Christophe Rousset est claveciniste et chef d’orchestre, à la tête de l’ensemble des Talens Lyriques, créé en 1991. Ce célèbre orchestre baroque fête ses 30 ans au Théâtre du Châtelet le 22 janvier 2022 avec un programme dédié à Jean-Philippe Rameau ; seront joués Les Talents Lyriques, Les Fêtes d'Hébé (opéra-ballet composé en 1739) ainsi que la tragédie lyrique Dardanus (1739 et 1744).

Musique et architecture

Dès son plus jeune âge, Christophe Rousset a une sensibilité pour l’architecture classique de sa ville natale et souhaite devenir archéologue. Fasciné par les traces du passé, le clavecin satisfait son imaginaire et résonne avec ce qu’il voit dans les rues d’Avignon. Il apprend le clavecin en 1974 au Conservatoire Darius Milhaud avec comme professeur André Raynaud. C'est à l’âge de 15 ans que Christophe Rousset s’installe à Paris avec sa famille et entre à la Schola Cantorum de Paris avec Huguette Dreyfus comme professeure ; il a alors l'occasion d'effectuer des stages avec Kenneth Gilbert.

Publicité

Durant l’année du bac, Christophe Rousset travaille et se donne les moyens de devenir claveciniste alors qu’il s'inscrit en études de mathématiques pour faire plaisir à son père ingénieur. Finalement, il s'oriente définitivement vers la musique et s'inscrit au Conservatoire de Paris plutôt que de poursuivre des études scientifiques. A l’occasion d’un stage le jeune garçon rencontre Bob van Asperen, une rencontre déterminante car Christophe Rousset part en Hollande pour se présenter dans sa classe.

"A l'opéra il faut avoir une vision dramaturgique des choses, être un architecte et comprendre comment marchent ces grandes arches de façon à avoir une urgence, quelque chose qui, du point de vue dramatique, fonctionne et n'a pas de moment creux."

À lire aussi : William Christie (1/5)

Un séjour en Hollande pour devenir musicien

Christophe Rousset intègre, en 1980,  le Conservatoire Royal de La Haye dans la classe de Bob van Asperen pendant trois ans et aura également l'occasion de travailler avec les frères Kuijken. Christophe Rousset y développe un goût pour le baroque et suit des cours d’esthétique musicale. Après avoir obtenu son diplôme en 1983, il se présente au Concours de Bruges et c’est à l’âge de 22 ans, qu’il remporte le Premier prix du Concours de clavecin de Bruges en 1983 ainsi que le Prix public. Seul l’américain Scott Ross l’avait obtenu avant lui en 1971 car cette épreuve de haute exigence ne décernait que des seconds prix.

"J'adore le théâtre, c'est quelque chose que j'ai toujours absolument adoré. Quand je suis dans des répétitions scéniques, je suis ce que raconte le metteur en scène et j'ai éventuellement des idées que je partage avec lui et on essaye de collaborer au mieux. Pour moi c'est un chemin à parcourir ensemble."

À lire aussi : L'art de toucher le clavecin

<em>Les Talens Lyriques</em> : l'univers de Christophe Rousset

Christophe Rousset rencontre William Christie avec qui il travaille au Conservatoire de Paris en classe baroque en tant que claveciniste et assistant ; puis travaille avec l’ensemble Les Arts florissants en participant à la création d’Atys de Jean-Baptiste Lully montée par William Christie en 1987. Ce dernier l'incite à prendre plus d'initiatives et de responsabilités et  Christophe Rousset devient chef-continuiste. Il prend en charge des productions plus importantes comme une Passion selon Saint Jean de Domenico Scarlatti ou la Pastorale de Noël de Marc-Antoine Charpentier mis en scène par Philippe Lenaël ou encore la Fée Urgèle de Charles-Simon Favart et Egidio Duni mis en scène par Jean-Marie Villégier à l’Opéra-Comique de Paris.

"Chercher l'inédit est devenu la marque de fabrique des Talens Lyriques. L'idée est d'ouvrir le répertoire et d'amener les Talens Lyriques en dehors des sentiers battus et j'aime beaucoup cela car il n'y a pas de tradition en interprétation."

Christophe Rousset tente de préserver deux carrières lui permettant d’atteindre un équilibre personnel : celle de soliste et celle de chef d'orchestre. Par ailleurs, il passe beaucoup de temps en Italie et affectionne particulièrement la ville de Naples qui correspond à son goût pour l’hyperbole et à son esprit latin. Pour lui, le clavecin et l’opéra comme la déclamation et la danse sont étroitement liés. Christophe Rousset développe ainsi une forte théâtralité dans ses créations.

"Le fait d'avoir été claveciniste, et de l'être toujours, c'était comme voir le monde en noir et blanc ; ce qui n'est pas réducteur pour un photographe ou un cinéaste. C'est une façon de voir le monde de manière abstraite où toutes les nuances de gris sont fondamentales pour vous amener vers un imaginaire. Avec l'orchestre on a une multitude de couleurs à disposition, l'orchestre a beaucoup influencé mon jeu du clavecin."

À lire aussi : Sébastien Daucé : la musique baroque, "une question de fascination"

Actualité : Les Talens Lyriques fêtent leur 30 ans dans la Grande Salle du Théâtre du Châtelet le 22 janvier 2022 de 20h à 22h.

https://www.chatelet.com/programmation/saison-2021-2022/les-talens-lyriques/

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Extrait - Huguette Dreyfus parle de la claveciniste Wanda Landowska (1879-1959)
  • Pièces de Clavecin, Livre I : II. La Laporte interprété par Christophe Rousset
  • Sai che de Marco Mengoni de l'album Sai che (2016) / Label : RCA
  • Extrait - William Christie parle de la musique en définissant ce qu'est un grand interprète
  • Les Fêtes de Polymnie, suite d'orchestre, RCT : 39 : II. Air grave et fier interprété par Christophe Rousset Les Talens Lyriques et composé par Jean-Philippe Rameau
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Dinah Pedarros
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation