Éric Judor est de retour sur les plateformes de streaming avec la série Diney+ "Week-end Family". - © Disney+
Éric Judor est de retour sur les plateformes de streaming avec la série Diney+ "Week-end Family". - © Disney+
Éric Judor est de retour sur les plateformes de streaming avec la série Diney+ "Week-end Family". - © Disney+
Publicité
Résumé

Au micro d'Arnaud Laporte, Eric Judor, humoriste, comédien et cinéaste, revient sur son parcours et sa carrière le temps d’un entretien au long cours.

avec :

Eric Judor (Humoriste, acteur, réalisateur, et scénariste français).

En savoir plus

Tout l'été, nous vous proposons une sélection des grands entretiens d'Affaires Culturelles. Une façon pour nous de garder le lien et de faire entendre réentendre autrement la parole des artistes de tous horizons que nous avons reçus au fil de la saison radiophonique.

Le 22 février 2022, Arnaud Laporte recevait, l'humoriste, comédien et réalisateur Éric Judor. De retour sur nos écrans dans la peau de Victor, personnage principal de la série familiale Week-end Family, créée par Baptiste Filleul et coréalisée par Sophie Reine et Pierre-François Martin-Laval. L'occasion de retracer son parcours le temps d'un entretien truculent.

Publicité

"Week-end Family, c'est nouveau pour moi. Pour le coup, c'est la première fois que je joue un père. J'ai jamais joué ce rôle parce que d'habitude, l'enfant, c'est moi. Mais c'est un rôle qui me ressemble beaucoup, car je suis aussi père d'une famille nombreuse, recomposée.Éric Judor

Débuts sportifs

Né à Meaux en 1968, Éric Judor grandit dans une zone pavillonnaire de Montigny-le-Bretonneux dans les Yvelines où il passe d'heureux moments avec sa famille, réunie le soir autour de films de Buster Keaton, des Marx Brothers mais aussi de Pierre Richard ou plus tard des Monty Python. Bien qu'il fut biberonné très tôt aux films burlesques et comiques, le jeune Éric a des ambitions aux antipodes de la comédie.

Enfant, il jouait jusqu’à 5 heures par jour, convaincu d’avoir un destin de champion de tennis. À 18 ans, il tente de se lancer dans une carrière de joueur de tennis professionnel aux  États-Unis. Les résultats ne suivant pas, il ne persévère pas et rentre en France, dépité, et commence à travailler comme logisticien chez Bouygues.

"Je voulais être pro, mais c’était pas de bol parce que j’ai eu un problème à 18 ans, qui était un problème de talent, un problème mineur en réalité dans ce sport. Je l'ai réalisé au moment où j'ai vu Michael Chang gagner Rolland Garros alors qu'il avait 3 ans de moins que moi… Il m'a dégoûté…Éric Judor

Le rebond

Bien peu enthousiasmé par un travail de bureau ennuyeux, Éric se lance progressivement dans l'humour aux côtés de Lionel Dutemple, avec qui il écrit ses premiers sketchs, sans pour autant monter sur scène.

"Un jour on s’est dit "eh tiens on est super marrant, viens on fait humoriste". J’avais quand même 26 ans à l’époque. On a écrit des sketchs, on a pris rendez-vous pour auditionner et là ce salaud s'est dégonflé et m'a dit qu’il a trouvé un CDI chez Air France. Je me suis dit "va falloir que je trouve un autre mec" et puis je suis tombé sur l’arabe (Ramzy Bedia).Éric Judor

C'est avec son âme sœur comique Ramzy Bédia, qu'il rencontre en 1994 au comptoir des Halles, qu'Éric Judor fait ses premiers pas sur scène.

"On a eu une chance assez folle, au bout d’un mois on faisait la première partie de Gustave Parking au Casino de Paris devant 2000 personnes alors que 3 semaines avant on faisait des vannes chez nos parents.Éric Judor

Le succès est quasi-immédiat pour le duo qui enchaîne les spectacles, puis s'initie à la radio fin 1996, avec son Éric et Ramzy Show. L'alchimie des deux compères à l'humour parfois absurde, souvent stupide, fonctionne si bien que la chaîne M6 leur propose en 1998 d'avoir leur propre émission de sketch, donnant ainsi naissance à l'émission Les Mots d'Éric et Ramzy.

"Avec Ramzy on adorait monter sur scène ensemble, on se surprenait tous les soirs. Le danger c’est que l’on perde les gens à ne faire rire que soi. On a fait des tunnels de 20 minutes de silence à l’Olympia avec Ramzy, à cause de fous rires où je me retrouvais par terre sur scène à pleurer de rire à une private joke, face à un public consterné.Éric Judor

Riche de cette mise en lumière via la télévision, le binôme décide de prolonger sa carrière sur le petit écran à travers la création de la cultissime série H, où le duo se mue en trio en donnant la réplique à un Jamel Debbouze à la popularité exponentielle.

"Pour faire ce métier, il me faut un duo, il me faut quelqu’un avec qui je suis complice, sinon ça ne m’amuse pas.Éric Judor

Le cinéma en tant qu'acteur

Si la première décennie des années 2000 fut marquée par l'arrivée d'Éric et Ramzy au cinéma, devenus alors porte-drapeaux de l'humour absurde et crétin suite à l'immense succès de comédies comme La Tour Montparnasse infernale ou Double Zéro, elle fut également révolutionnée par la découverte d'un cinéaste à part entière : Quentin Dupieux.

"Il y avait des choix que l'on commençait à faire dans notre carrière qui ne nous ressemblaient plus. A partir du moment où on a travaillé avec Quentin, pour Steak, on était à nouveau heureux, fiers de défendre et promouvoir nos projets artistiques." Éric Judor

Réalisateur au style décalé, voire loufoque, il fait basculer le duo comique du côté "intello" du cinéma français en les faisant tourner dans un film d'auteur expérimental barré, intitulé Steak (2007). Si Ramzy ne rempile pas aux côté de Mr. Oizo, Éric lui l'accompagne pour deux autres long-métrages aussi décalés, Wrong (2012) et Wrong Cops (2014) où il joue par ailleurs en anglais.

"On a sensiblement les mêmes références avec Quentin, sur ce qui nous a fait rire dans notre enfance et ce qui nous influence aujourd’hui, mais pour autant ce n’est pas ma référence en termes de réalisation. Moi je laisse plus de place à l’accident heureux sur le plateau, Quentin c’est très écrit." Éric Judor

55 min

De l'autre côté de la caméra

A la fin des années 2000, alors qu'une distance s'installe progressivement entre Éric et Ramzy, qui ne tournent plus que de manière ponctuelle ensemble, Éric Judor en profite pour développer ses propres projets et ainsi passer à la réalisation, en solo.

C'est en 2011, avec la réalisation de la première saison de sa série Platane sur Canal Plus qu'Éric met les mains dans le cambouis, avant de rempiler pour une deuxième puis une troisième saison en 2013 et en 2019. Malgré un décollage tardif, la série dans laquelle Éric Judor fait preuve de beaucoup d'autodérision connaît un succès d'estime et obtient un statut de série culte auprès de ses fans après quelques années.

"J’ai un problème de timing avec le public. Quand je fais des trucs que je pense être aboutis et réussis, comme Seuls Two, Platane ou Problemos, quand je pense que ça va cartonner ça fait un bide et trois ou quatre ans plus tard ça devient un succès d’estime puis un succès public. Il est temps que je comprenne le public et qu’il me comprenne !" Éric Judor

Fort de cette expérience lui ayant permis d'affiner sa maîtrise du comique du malaise, cher à ses idoles Larry David et Ricky Gervais, il se lance en 2017 dans la réalisation de Problemos, une comédie hilarante et visionnaire écrite par Blanche Gardin dans laquelle une pandémie mondiale secoue la société toute entière. Depuis, on retrouve ponctuellement Éric Judor en tant qu'acteur dans des comédies françaises telles que Roulez Jeunesse ou Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi.

58 min

Son actualité :

  • La Série "Week-end Family "est toujours disponible sur Disney+
  • "Guacamole Vaudou" le roman-photo qu'il co-signe en collaboration avec Fabcaro a paru aux éditions du Seuil.

Sons diffusés pendant l'émission

  • « Cruciforme » extrait de l’émission Les Mots d’Éric et Ramzy.
  • Archive de Quentin Dupieux extraite de l’émission Affaires Culturelles du 17/05/2021.
  • Extrait du film Problemos (2017) d’Éric Judor.
  • Extrait du film Wrong Cops (2014) de Quentin Dupieux.
  • « Jamaica Farewell » d’Harry Belafonte sur l’album « Calypso » (1956) | Label : RCA
  • Générique de la série Curb your enthusiasm de Larry David.
  • Bane annonce de Platane saison tree (2019) d’Éric Judor.
  • Bande annonce de la série Week-end Family (2022) sur Disney+.
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Collaboration
Boris Pineau
Boris Pineau
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Pierre Bouyer
Collaboration
Marie Sorbier
Marie Sorbier
Marie Sorbier
Collaboration
Anouk Minaudier
Collaboration