India Hair
India Hair
India Hair - India Lange
India Hair - India Lange
India Hair - India Lange
Publicité
Résumé

Comédienne habitée, au charme lunaire et au phrasé traînant, India Hair est à l’affiche "Sentinelle Sud" de Mathieu Gérault en salles le 27 avril. L'occasion rêvée de revenir en sa présence sur son parcours, ses imaginaires et ses méthodes de travail.

En savoir plus

L’actrice India Hair est à l’affiche de “En même temps” réalisé par Gustave Kerven et Benoit Delépine, ainsi que “Sentinelle Sud”, le premier film de Mathieu Gérault. Ses apparitions à l’écran sont toujours marquantes, grands ou petits rôles, avec une présence qui n’appartient qu’à elle. Un mystère que nous allons essayer d’approcher le temps d'un entretien au long cours en sa présence, en revenant sur son parcours et en l’interrogeant sur ses méthodes de travail.

Itinéraire d'une artiste éclectique

Formée au Conservatoire de Nantes puis au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique aux côtés de Dominique Valadié, Alain Françon et Philippe Torreton, India Hair décroche son premier rôle au cinéma dans Avant l’aube, thriller chabrolien de Raphaël Jacoulot où elle joue aux côtés de Jean-Pierre Bacri, son "phare" dit-elle au cours de l'entretien. Il faut toutefois attendre le succès critique et populaire de Camille Redouble de Noémie Lvovsky pour que la jeune actrice, nominée dans la catégorie « Meilleur espoir féminin » aux César 2013, se voit définitivement ouvrir les portes du 7ème art. Elle raconte combien ce tournage sous la direction de Noémie Lvovsky a compté pour elle :

Publicité

"Je me sentais à ma place dans son regard parce qu'on travaille. C'est incroyable d'avoir pu commencer avec elle, c'est ma boussole. Je l'appelle encore quand j'ai des difficultés parce que je trouve qu'elle m'a appris le fait d'être complètement dans ce qu'on est en train de faire, que tout est important, qu'on se parle pour de vrai et que tout doit être vrai dans ce qu'on fait. C'est pour cette exigence que j'ai envie de faire du cinéma" India Hair

Depuis Camille Redouble, on l’a vue chez Riad Sattouf (Jacky ou le Royaume des filles, 2014), Alain Guiraudie (Rester vertical, 2016), Éric Gravel (Crash Test Aglaé, 2017), Clémence Poésy(Le Coup des larmes, 2019). Récemment, elle a fait le grand écart en passant du lunaire Poissonsexe d’Olivier Babinet pour lequel elle est nommée aux Césars dans la catégorie « Révélations », à l’halluciné Mandibules de Quentin Dupieux puis le sensible Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain.

"*Aller tourner, c’est une manière de me retrouver.*" India Hair

À lire aussi : Noémie Lvovsky : "Je rêve qu'on continue à avoir envie de voir des films en salles"

Un second rôle de premier plan

En 12 ans seulement depuis sa sortie du conservatoire, India Hair s’est constituée une filmographie qui va de la comédie au drame, du cinéma populaire au cinéma indé. Pour choisir ses rôles, la comédienne prête avant tout attention à l’écriture du réalisateur ou de la réalisatrice et à la nécessité qu’ils ou elles ont de raconter telle ou telle histoire :

"Ce qui m'intéresse le plus, c'est d'être dans un bon film, la lecture du scénario, et puis d'être avec un artiste qui a un truc qui lui tient fortement à cœur. Ça, c'est le plus important. [...] J'adore être dans l'univers d'un artiste, ça me passionne." India Hair

Elle s’illustre également sur les planches des théâtres ainsi que sur le petit écran, dans des téléfilms comme des séries. La dernière en date est Les Hautes Herbes, la mini-série de Jérôme Bonnell où elle incarne une garde champêtre.

"Ce qui m'intéresse, c'est le métier. Par exemple, garde champêtre, c'est comme ça que j'ai commencé à travailler sur le scénario, en me renseignant sur ce que c'était, parler à une garde champêtre ... Ça façonne tellement notre quotidien notre métier que ça façonne aussi notre corps et notre manière d'interagir" India Hair

À lire aussi : Jérôme Bonnell : "Ma série est née d'un rêve que j'ai fait"

Son actualité :

  • Elle est à l'affiche du premier film de Mathieu Gérault, Sentinelle Sud , aux côtés de Niels Schneider, Sofian Khammes et Denis Lavant. En salles le 27 avril.

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Sketch "Je suis droguée" des Deschiens avec Yolande Moreau et François Morel.
  • Alain Françon sur France Culture dans l'émission "Une saison au théâtre" en 2018.
  • "Orchestra" de The Servant sur l'album "The Servant" (2007) | Label : RECALL
  • Bande annonce de "Sentinelle Sud” de Mathieu Gérault.
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation