Madeleine Louarn
Madeleine Louarn
Madeleine Louarn - Julien Prebel
Madeleine Louarn - Julien Prebel
Madeleine Louarn - Julien Prebel
Publicité
Résumé

30 ans après la création de l’Atelier Catalyse, l'aventure continue pour Madeleine Louarn et sa troupe avec la pièce « Gulliver, le dernier voyage ». Le temps d’un entretien au long cours, la metteuse en scène revient sur son parcours hors normes et sa vision du théâtre pour tous et toutes.

avec :

Madeleine Louarn (metteuse en scène, artiste associée au Théâtre de Lorient).

En savoir plus

Madeleine Louarn est une figure à part sur la scène du théâtre contemporain. Educatrice convertie au théâtre au début des années 1990, elle est la fondatrice de l’Atelier Catalyse, une troupe composée de personnes handicapées. En octobre 2022, le Théâtre de l’Entresort qu’elle avait créé en 1994 est devenu le Centre National pour la création adaptée : une institution qui ambitionne d’amplifier l’inscription dans l’histoire de l’art des gestes artistiques réalisés avec des hommes et des femmes en situation de handicap ou de fragilité. Sa dernière mise en scène « Gulliver, le dernier voyage », avec les comédiens de la Troupe Catalyse, se joue du 3 au 6 février 2022 à la MC 93, avant de partir en tourné à Grenoble, Rennes puis Genève.

"Le conte philosophique correspond à une possibilité de fantaisie et d'espace qui me permettait de projeter les acteurs à un endroit où ils peuvent se réapproprier et inventer" Madeleine Louarn

Publicité

Le théâtre, un geste artistique autant que politique

Jeune éducatrice issue d’une famille d’agriculteurs du Finistère, Madeleine Louarn débute sa carrière dans un Esat (Établissement et service et d’aide par le travail) pour les personnes handicapées mentales à Morlaix. C’est là, dans le sillage de la psychothérapie institutionnelle portée par Jean Oury, Fernand Deligny, Tosquelles, Guattari ou Deleuze, qu’elle ouvre un atelier de théâtre pour mettre à la disposition des personnes en situation de détresse un espace qui va leur permettre de devenir des sujets actifs. Ainsi est né l’Atelier Catalyse au début des années 1980, une troupe dirigée par Madeleine Louarn qui s’est ensuite institutionnalisée grâce à la fondation, toujours par la metteuse en scène, de la compagnie subventionnée du Théâtre de l’Entresort en 1994.

"Ces hommes et ces femmes nous disent à quel point l'humanité a des progrès considérables encore devant elle. Et eux, ils sont un des facteurs pour nous ouvrir les yeux et les oreilles" Madeleine Louarn

Depuis, Madeleine Louarn n’a cessé de faire de la représentation dramatique un lieu d’émancipation pour les personnes en situation de handicap .Persuadée que la question du beau et la question de l’art peuvent devenir celle de tous et toutes, la metteuse en scène s’emploie à imaginer les circonstances nécessaires afin que la singularité de chacun permette une ouverture sur la création. L’Atelier Catalyse a donc vocation à élever et éveiller ses interprètes, et non pas à les soigner.

À réécouter : Une révolution psychiatrique

Décapsuler le sens, inverser les mondes, ouvrir les possibles

Par le renouveau constant des modes de jeu et de représentations, Madeleine Louarn affirme que le handicap ouvre vers l’altérité et que le théâtre, dans cette brèche, est une exploration des possibles de vie, au-delà de nos propres limites. En témoigne la grande diversité et complexité des auteurs et des textes qu’elle a mis en scène pour ses comédiens, du « Pain des âmes » d'après les contes de Luzel en 1996, aux « Voyages de Gulliver » de Jonathan Smith aujourd’hui, en passant par Shakespeare, Daniil Harms, Thomas Bernhard, Ibsen, Lewis Caroll, Beckett, Tchekov, Kafka et bien d’autres.

En 2005, elle est rejointe dans son aventure par le metteur en scène Jean-François Auguste qui co-signe avec elle la plupart des spectacles. Parmi eux, citons « Les Oiseaux » d’Aristophane en 2012, leur première excursion du côté de la comédie, mais surtout « Ludwig, un roi sur la lune » (2016), d’après un texte de Frédéric Vossier, qui marque la première programmation de Catalyse dans le in d’Avignon. Rebelote en 2018 avec Le Grand Théâtre d’Oklahama, pièce dans laquelle Catalyse réenvisageait l’œuvre de Kafka dans un décor peuplé de créatures enchantées signé Hélène Delprat.

"Ce que j'aimerais, dans pas si longtemps, c'est qu'ils fassent la mise en scène. Pendant 30 ans, on m'a demandé de parler à leur place et neuf fois sur dix je ne peux pas répondre à ça. Ce serait extraordinaire qu'ils arrivent à faire une fiction qui nous permette, à nous, tout d'un coup, d'avoir une autre perception de ce qui se passe pour euxMadeleine Louarn

À lire aussi : Picabia, artiste libertaire

Chez Catalyse, le verbe poétique traduit souvent un rapport équivoque à la réalité. Inspirée par les dadaïstes, Madeleine Louarn travaille les questions relatives à la difficile appréhension du réel, le monde en fragments, le non-sens ou le chaos du sens, et les mondes inversés. Sur scène, l'inattendu nous guette toujours, et la puissance jaillit des interprètes.

" Ce qu'on perçoit avec eux, c'est cette intensité de l'engagement mais surtout, ce non-a-priori. La compréhension, c'est comme une sorte d'un poisson qui frétille et qui s'échappe régulièrement. On croit avoir compris, puis, en fait, on n'a pas compris. Il faut re-comprendre ou re-déplacer et avec eux, on est là-dedans. C'est un soulagement de ne pas être clos dans le sens, mais d'avoir toujours un petit espace qu'on n'avait pas vuMadeleine Louarn

Son actualité :

  • Spectacle : « Gulliver, le dernier voyage », mise en scène Madeleine Louarn et Jean-François Auguste. Du 3 au 6 février 2022 à la MC 93, puis du 28 février au 4 mars 2022 à Grenoble – MC2; du 12 au 21 mai 2022 à Rennes – TNB; et du 9 au 10 juin 2022 à Genève – Comédie de Genève.

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Fernand Deligny, en 1989 sur France Culture, au micro d’Antoine Spire.
  • Extraits de "Wielopole wielopole" de Tadeusz Kantor aux Bouffes du Nord pour le Festival d'Automne de Paris (1980) et interview de l'auteur-metteur en scène qui parle de son spectacle.
  • " Le dictionnaire Larousse" de Mansfield TYA sur l’album « Corpo inferno » (2015)  |  Label : VICIOUS GROOVES
  • Rodolphe Burger, invité d’Olivia Gesbert en 2016 sur France Culture.
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Dinah Pedarros
Collaboration
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation