Portrait de l'écrivain Marc Levy.
Portrait de l'écrivain Marc Levy. ©Getty - Leonardo Cendamo
Portrait de l'écrivain Marc Levy. ©Getty - Leonardo Cendamo
Portrait de l'écrivain Marc Levy. ©Getty - Leonardo Cendamo
Publicité

Marc Levy, celui qui se fait appeler l’artisan de la littérature française, se livre au micro d’Arnaud Laporte et revient avec lui sur ses multiples vies et son œuvre fleuve le temps d’un entretien au long cours.

Avec

Comme chaque année, alors que les jours s’allongent et que les degrés montent à l’approche de l’été, Marc Levy fait son retour en librairie avec un nouveau roman. En ce 17 mai 2022 paraît le roman d’aventure NOA aux éditions Robert Laffont, le troisième tome de sa série « 9 » entamée en 2020 avec C’est arrivé la nuit puis prolongée l’année suivante avec Le Crépuscule des fauves. Le temps est compté pour le Groupe 9, bande de hackers plus unis que jamais, il repart en mission de Londres à Kiev, et de Vilnius à Rome.

« Ce roman est résolument optimiste, car il affirme que la résistance individuelle peut conduire à la victoire de la liberté, de la démocratie. Cette histoire raconte comment les hackers utiliser leur savoir non pas pour créer des révolutions mais pour permettre aux révolutions de ne pas être étouffées par les forces excessives au pouvoir. » Marc Levy

Publicité

« Il y a aujourd’hui, de par le monde, des résistants extrêmement importants qui résistent avant que les conflits n’arrivent. On les appelle des "lanceurs d’alerte" mais cela va au-delà de la simple notion de lanceurs d’alerte. Ces résistants de la première heure ce sont ceux qui vont chercher l’information pour nous l’apporter. Parmi eux, des reporters et des journalistes désormais assassinés, arrêtés, torturés, menacés ou décrédibilisés. » Marc Levy

Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

Fils d’un grand résistant peu loquace sur son histoire, Marc Levy grandit en s’inventant lui-même ses aventures par le biais de jeux de rôles et de BD. Très timide, et peu sûr de lui, il écrit un premier roman à 17 ans, avant de le jeter aux ordures. Ne souhaitant pas encore devenir écrivain, sa « première vie » le mène vers le sauvetage de celle des autres, au sein des équipe de la Croix Rouge des Hauts-de-Seine.

« J’ai compris l’histoire de mon père lors d’une remise de la Légion d’Honneur. Je ne comprenais pas pourquoi mon père recevait cette distinction, mais à la fin de la cérémonie, un homme est m’a tendu sa carte et m’a dit discrètement : "Si tu veux connaître l’histoire de ton père, viens me voir". J’y suis allé le lendemain, il m’a montré de nombreux livres et documents et m’a dit "A chaque fois que tu verras le nom Jeannot, c’est ton père". J’ai tourné les pages et vu : Aujourd’hui le terroriste Jeannot a fait sauter douze locomotives en gare de Matabiau. » Marc Levy

En 1983 commence la seconde vie de Marc Levy, dans le monde de l’entreprise et des nouvelles technologies, lorsqu’il crée une première entreprise d’informatique, puis deux autres, spécialisées dans les images de synthèse après s’être expatrié dans la Silicon Valley. Hélas, la « success story » de Marc Levy ne viendra pas de ses entreprises, car il fait faillite et dépose le bilan en 1989. De retour en France, le jeune papa téméraire et ruiné est bien motivé à reprendre sa vie en main et se lance dans le bâtiment, passant d’ouvrier de chantier à directeur d’un cabinet d’architecture en seulement quelques années. Durant son temps libre, il décide d’écrire un livre destiné à son jeune fils, Louis, sans se douter le moins du monde de l’importance que prendrait cet ouvrage dans sa vie.

« Dès qu’il était couché, je filais dans mon bureau, j’écrivais l’histoire du lendemain et je l’apprenais par cœur pour la lui raconter. Puis un jour, il m’a fait comprendre que la télé était plus intéressante que les histoires de son père. C’est là que m’est venue l’idée d’écrire non plus pour l’enfant mais pour l’adulte qu’il deviendra un jour. L’idée était de faire un pied de nez au temps, j’avais 38 ans, je voulais lui remettre cette histoire le jour de ses 38 ans, pour que le temps d’une lecture on ait le même âge et soyons les meilleurs copains du monde. » Marc Levy

On n'écrit bien qu’avec le cœur

Après lecture de ce roman, qui deviendra plus tard le célèbre Si c’était vrai…, la sœur de Marc Levy l’incite à l’envoyer chez un éditeur. Non seulement Bernard Fixot, éditeur aux éditions Robert Laffont, accepte de publier le roman, mais, avant même que le livre soit imprimé, un certain Steven Spielberg contacte Marc Levy pour en acquérir les droits afin de l’adapter au cinéma.

« Le manuscrit avait été présenté à la Foire du livre de Francfort, où des pisteurs d’histoires envoyés par les studios américains se trouvaient. Il y a eu un buzz qui s'est créé entre plusieurs studios autour de ce livre à paraître, et puis Spielberg a craqué sur l'histoire et sur la thématique de l'histoire, parce qu'elle est très dans son univers, elle comporte tout ce qu'il aime. Et donc il m'a appelé pour me dire "je veux adapter votre roman". » Marc Levy

Cette folle histoire, des plus romanesque elle-même, marque le début de la nouvelle vie de Marc Levy, celle d’écrivain à succès qu’on lui connaît aujourd’hui. Auteur français le plus lu de l’hexagone, également admiré à l’international, ses romans sont tous devenus des best-sellers, attendus impatiemment chaque année par ses innombrables lecteurs. Son succès, Marc Levy le doit à ses récits universalistes, accessibles, où les bons sentiments sortent toujours vainqueurs des péripéties vécues par les personnages. Si certains de ses détracteurs voient en cela une facilité d’écriture, Marc assume son style bienveillant et en fait sa force, à l’instar de l’un de se pères spirituels, Antoine de Saint-Exupéry.

« Mon père me disait : "Tu sais, finalement la vie, c’est une étincelle d’humanité que l’on nous confie. Il suffit d’une seconde d’inattention pour qu’elle s’éteigne". Je crois que c’est vrai. Ce n’est pas d’être un Homme qui est difficile, c’est de le rester toute sa vie. On en revient à la notion de résistance. Il faut résister, résister toute sa vie à la tentation de la détestation, du jugement. » Marc Levy

Son actualité :

Retrouvez en librairie dès aujourd’hui NOA troisième tome de la série « 9 » qui narre les aventures d’un groupe de hackers. La trilogie est composée de C’est arrivé la nuit (2020), Le Crépuscule des fauves (2021), et NOA (2022) : « 9 hackers combattent un dictateur. Des vies sont en danger. Une reporter d'investigation va s'infiltrer en terrain ennemi. Le temps est compté. Le Groupe 9, plus uni que jamais, repart en mission. L'avenir de tout un peuple est en jeu. De Londres à Kyïv, de Vilnius à Rome, un roman d'aventures et d'espionnage au suspense trépidant, une histoire qui interpelle et invite à réfléchir sur le monde qui nous entoure. »

Sons diffusés pendant l'émission :

  • « La Butte Rouge » interprétée par Yves Montand sur l’album « La Butte Rouge » (1959) | Label : Odeon
  • « L’homme et l’oiseau » de Barbara Pravi sur l’album « On n’enferme pas les oiseaux » (2021) | Label : Capitol / Universal Music France

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Anouk Minaudier
Collaboration
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Collaboration
Marie Sorbier
Marie Sorbier
Marie Sorbier
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation
Pierre Bouyer
Collaboration